sympatico-finances

« Les excès de consommation : une tendance sur le point de se renverser ? | Accueil | Investir dans un diplôme: La valeur économique des qualifications »

L’or bleu du Québec pourrait-il être la solution d’avenir pour réduire notre déficit relié au vieillissement de la population, à long terme?

Nous possédons l’une de plus belles richesses économiques qui fera l’envie des autres pays et régions du monde.

L’année 2009 a incarné le début d’une conscientisation mondiale de la population sur le fait que la plus importante richesse naturelle ne serait plus le pétrole mais l’eau potable (L’or bleu). Avec le réchauffement de la planète, plusieurs régions seront plus arides qu’auparavant et des régions nordiques tempérées comme le Québec seront plus humide et les prairies canadiennes pourraient s’assécher.  Il est prévu que la fonte des glaces au Tibet asséchera les fleuves qui alimentent la Chine. La Californie manquera beaucoup d’eau. Le niveau d’eau des grands lacs s’abaissera, si on puise de l’eau douce pour les états américains côtiers. Des conflits politiques émergeront pour la quête de l’eau douce.

Plusieurs experts avancent qu’un des plus grands défis des prochaines décennies est de trouver des solutions au manque d’eau potable. Au Québec, selon les sondages, la plupart des gens s’opposent à la vente en “vrac” de nos rivières du Nord.  Pourtant toute cette eau se jette dans la baie d’Hudson ou dans l’Arctique dans des mers salées dont le débit ne cesse d’augmenter avec la fonte des glaciers. Plus la population sera consciente de cette richesse, plus elle sera participative à la réalisation de ces grands projets.

Parmi les projets avancés depuis les années 60 et selon de récentes études, celui de détourner 10% de notre eau douce provenant des rivières pour la verser dans les grands Lacs, serait à considérer. Une manne de richesse qui pourrait éventuellement fournir 65 milliard $ de revenu annuel et dont les profits seraient partagés entre le secteur privé et le gouvernement ou sa société d’état. En espérant, tout comme l’a fait Hydro Québec avec l’électricité, que la société d’État soit un important investisseur. Des milliers de nouveaux emplois et d’éventuels milliards en profits pourraient possiblement être des solutions pour réduire la dette publique du Québec.
 
La récession 2008-2009 a été difficile pour nos économies. Le plus grave problème n’est pas la crise financière connue mais l’enjeu démographique. Les spécialistes du milieu avancent que l’impact démographique d’une population vieillissante aura des répercussions majeures sur les économies occidentales. Les gouvernements n’auront pas les moyens de financer la prévisible progression fulgurante des coûts des soins de santé dans 20 ans.  Si nous retirons des dividendes importants de la vente en “vrac” de notre Or bleu, ceci pourrait être une solution réaliste.

Le grand avantage de cette richesse est qu’elle est renouvelable et propre. Il est prévu que plus la planète se réchauffera, plus les précipitations seront importantes dans le Nord-du-Québec.

Selon l'Institut économique de Montréal, le Québec “ possède sur son territoire 3% de l’eau douce du globe, soit 13 fois plus d’eau douce renouvelable par habitant qu’aux États-Unis. Le Québec n’utilise que 0,5% de son eau douce renouvelable disponible, comparativement à 18,9% aux États-Unis. Une utilisation adéquate de ces ressources renouvelables n’aurait pas d’impact sur la réserve d’eau du Québec. La quantité d’eau que nous pourrions exporter, sans mettre en danger l’environnement, permettrait de remplir près de 300 000 stades olympiques par an Différents scénarios d’exportation d’eau font apparaître des possibilités de revenus beaucoup plus importants que ceux provenant de l’exportation d’énergie”

Il est évident que ces projets de construction sont à très long terme. Le marché d’achat d’eau en “vrac” n’est qu’embryonnaire mais il a un avenir très prometteur. Si l’Arabie- Saoudite a son pétrole, l’Alberta son sable bitumineux, nous avons l’Or bleu qui nous fournit de l’énergie et bientôt de l’eau à exporter en grande quantité.

Liens complémentaires à consulter.

Quelle est votre opinion sur ce sujet ?

William André Nadeau,
Gestionnaire de portefeuille
www.orientationfinance.com

Commentaires (13)

1

Commentaire de Hugo
Laissé à 5:12 PM le 01.01.2010

moi je suis pour la vente aux USA de 10% de notre eau, afin de résuire notre dette et se prémunir contre les dépenses reliées aux défi domégraphiques à venir.
Très bon artilcel, en passant

2

Commentaire de JS
Laissé à 10:31 PM le 02.01.2010

Agree,

Pour qu'on le vente sans aucun problème. Par contre, quel sera les enjeux du Canada? Nous laisseront-ils libre ou voudront-ils tous controlés? C'est au Québec à décider de ses propres ressources. Que se passera-t-ils si un pays veux s'approprier une ressource s'en payer? Avons-nous l'armée pour la défendre?

Au Québec, nous avons tant de ressources (gaz naturels, pétrole sous peu, eau, électricité, bois, métaux, or, diamant, fer). Nous sommes pratiquement une terre béni mais nous ne sommes points capable de s'en occuper adéquatement. Pourtant nous pourrions être tellement riche...

3

Commentaire de La gente féminine
Laissé à 8:56 AM le 04.01.2010

Je ne suis pas d'accord pour l'expoitation de nos cours d'eau pour la vente. L'eau est essentiel à l'équilibre de notre environnement la sécheresse cause l'érosion des sols et peuvent devenir problématiques pour la diversité des écosystèmes. C'est un faux probléme. Il existe des iles qui n'ont pas d,eau potable dans leur sol. Ils font la récupération des eaux de pluies dans des bassins et réservoirs, les traitement et l'utilisation des eaux usée pour utilisation pour le fonctionnement des toilettes, le lavage des vêtements par exemples. Ici nous devrions déjà changer nos habitudes. Récupérer les aeaux de pluies les traiter pour la consommation, traiter nos eaux usées pour les toilettes et interdire les entreprises industrielles d'tuiliser des eaux potables. Punir sévèrement toutes pollution et utilisation abusive de l,eau. Arrosage de gasons, lavage de voiture, terrains de golf, nettoyages de rues. Tout ça peut provenir de l'utilisation de l'eau de pluie. Cessons le gasillages, taxons la surconsommation au moyen de compteur d,eau et laissons l'eau de nos lac et rivières ou elle doit être pour s,en approvisionner si on vient qu'à avoir des années de sécherresse. Au lieu de laisser les glaciers fondre dans l'océan et augmenter le niveau des mers qui est quand même potable moyennant la déminéralisation. Utilisons les glaciers d,eau douce et transformaons les pour la vente en bouteille ici et à l'étranger. De toute façon leur fonte est éminente et les tord qu'ils vont causer parce qu'ils vont agir sur le niveau salin ce qui aura pour conséquences selon des modèlisation scientifiques d'influencer les courant marins et le niveau des précipitations (puisqu'elle s'évapore plus facilement que l'eau salée?? Je l'écrit puisque que je l'ai lu mais ce faisant je me dis que le sel augmente la température de l'eau et qu'en ajoutant de l'eau douce ça devrait diminuer la température???). Passons
Pour le développement du Québec il y a bien des choses qui DOIVENT être faites comme: Oui je suis pour le développement du Québec mais dans le canada. C’est sur la question linguistique que je crois qu’on doivent insister à préserver le Québécois francophone (comme dans sonne français mais avec bien des nuances, du vocabulaire et des expressions qui lui sont propres et reconnu de tous), les Québécois anglophones et allophones sont aussi québécois, c. à d. qu’ils partage le même environnement politique, économique et culturel (ouverture au monde, coopératif, ingénieux et entreprenants) tout en ayant le québécois francophone (c. à d. français enrichie du vocabulaires, des régionalismes et des expressions idiomatiques du Québec). On doit miser avant tout sur l’appropriation de la langue orale et l’adoption d’objectifs communs en matière de développement durable. Créer un concensus pour impliquer davantage les individus dans une collaboration au projet de société. Nous avons ouvert nos portes à l’immigration parce que nous en avons besoin, c,est plus que jamais le cas, il faut impliquer tous les gens qui vivent ici pour exploiter nos ressources ici et les rendre profitable ici. Enlevons les obstacles que nous avons créer à cause de notre insistance à acquérir un meilleure français écrit alors que même nos québécois francophones échouent. À l’ère de l’informatique comme le calcul mental a perdu de l’importance puisque nous utilisons les calculatrices, éliminons les obstacles du français écrit en privilégiant lexpressions oral (la conversition grace aux logiciels informatiques à commande vocal) et développons les connaissances professionnelles pour avoir une participation plus active de tous nos citoyens. L’École a intérêt a prendre ce virage informatique le plus rapidement possible (tous les manuels sont disponibles en version électronique et peuvent aussi bien être parcouru en mode auditif). Redistribuaons nos ressources professionnelles en éducation de manière plus efficiante en éliminant le passage obliger au cegep et enlevant les cours de formation général postesecondaire. Nos enfants, ceux qui n’ont pas encore décroché perdent un temps précieux à cause du contingentement des programmes fautes de ressources. Nos université seront remplient de ceux qui sont intéressé à y poursuivre des programmes d’études au lieu de les faire décrocher au CEGEP. Comme parents lucides même si nos enfants ont un excellent potentiel nous savons bien que rien n’est jamais garantie. On passent les étapes du secondaire et du cegep avec angoisse en espérant que tout continuera pour le mieux. Utilisons ces argent pour soutenir pédagogiquement efficacement nos enfants au primaire et secondaire afin de les amener à compléter une formation professionnelle, technique ou universitaire à leur choix. Tout le monde sait dans quel contexte d’état providence ont été créés les programmes de cegep (pour créer des emplois à nos babyboomers) mais on comprend tous que la situation n’est plus la même et que si ces babyboomers veulent profiter de leur retraite et bénéficier de soins de santé appropriéer nous devons mieux répartir nos ressources et scolairiser efficacement nos jeunes pour qu’ils contribuent à notre société au lieu de devenir assister sociaux ou travailleur au salaire minimum ce qui ne leur permet même pas de se loger et nourrir convenablement. Si les syndicats ne sont pas prêt à changer leurs attentes et réouvrir toutes ces conventions basées sur une croissance économique ils ne feront qu’accélérer la fermeture des entreprises. La coopération semble la meilleure façon de développeer nos ressources et d’en demeurer propriétaire les syndicat joueront leur rôle de protection (chien de garde)des conditions de travail(normes minimales de sécurité, environnementales, congés parentaux minimal, congé de maladie minimal et minimum salariale point, contribution minimale au régime de retraite), la gestion des opérations et l’administration des budgets ne fait pas parti de leur mandat. Nous devons réformer aussi notre système de santé, responsabiliser les individus face à une prise en charge responsable de leur état de santé. La création de programme pour contrer toutes les mauvaises habitudes qui rendent malades (tabagime, alcoolisme, embonpoint, sédentarisation, drogues, violence, troubles du comportement ayant des conséquences morales ou matérielles sur les autres etc). Prenons soins de nos gens ça nous coutera moins cher en bout de ligne, s’ils ne veulent pas participer ils devront assumer une part du coût des soins qui en découlent. On ne peut plus financer la négligeance, l’irresponsabilité, la dépendance envers le système. Les conditions d’assurance sociales, d’assurances maladies et d’assurance automobile doivent changer. SI elles étaient privées ses gens auraient eu à payer des augmentations substancielles liéer à leur comportement, nous n’avons plus les moyens d,en assumer collectivement le coût. Développons des projets immobiliers qui assurent des logement durable en béton autosuffisant, avec des services de garderie, éducatifs, services de santé, gérontologique, serres, psycisculture et services de proximité coopératifs ce qui rendra les conditions de vie plus facile, moins couteuses et plus responsables pour les citoyens intéressée à s’impliquer dans la mesure de leurs capacités dans le partage de ressources et services. Faisons échec à la pauvreté et aux conditions de vies méprisables qui ne devraient pas exister ici. C’est une honte de voir le taux de suicide, les sans abris, le décrochage et la pauvreté que vivent des gens qui ont la volonté de participer à l’amélioration des conditions de vie pour tous nos concitoyens. Développons nos moyens de transports, rendons les efficaces, économiques et respectueux de notre environnement. Créons des entreprises de recyclage on doit réutiliser les matériaux recyclables et cesser le gaspillage des ressources. Taxons le gaspillage et la surconsommation. Développons et consommons nos produits d’ici. Surtaxons les importations et l’irresponsabilisation. Au lieu de taxer les revenus encourageons la rpoduction de la richesse. Taxons l’exportations des capitaux, les placements étrangers, et les entreprises étrangères qui exploitent nos ressources ici. Exigeons une contribution sociale des entrerpises sans égard à leur profit mais plutôt à leur chiffre d’affaire. Revoyons le système fiscale et mettons fin aux dépenses en matière de séduction de clients, d’employés et toutes activités qui ne découlent pas directement des opérations. Budget de promotions, marketing et d’emballages qui n’ont pas une nécessité. Quelles soient gouvernementales ou privées les entreprises dépenses des budgets colossales en frais de représentation, objets promotionels, publicité et activités inutiles (golf, oeuvres d’arts, congrès qui pourraient être fait par téléconférences, voyages, loges sportives etc.). Il faut agir avec nos richesses collectives, nos ressources, notre environnement comme si elles appartenaient à nos enfants et non à nous.


--------------------------------------------------------------------------------

4

Commentaire de Mario B.
Laissé à 3:24 PM le 07.01.2010

Cher monsieur WANG,

L’or bleu du Québec pourrait-il être la solution d’avenir pour réduire notre déficit relié au vieillissement de la population, à long terme?

Mon opinion est : JAMAIS DANS 100 ANS !!

Lorsque ''l'or bleu du Québec'' sera jalousé et convoité par tous les autres pays du globe, ça va faire belle lurette que chaque foyer québécois auront un compteur d'eau obligatoire et chaque foyer québécois seront taxé sur leur consommation.

Tout comme pour l'électricité d'Hydro-Québec (notre or blanche...) nous avons beaucoup de chance d'obtenir cette ressource, mais rien n'empêche l'état de nous augmenter au 6 mois !!! L'électricité vendu à l'étranger ne nous baisse pas notre compte d'hydro pour autant !

De la même manière, l'eau que nous ''vendrons'' à l'étranger n'empêchera pas l'abolition de notre compteur d'eau domestique.... et on va payer autant pour notre eau que pour notre électricité. Les revenus des ventes à l'étranger iront dans les poches de nos futurs mangeux de marde de dirrigeants des sociétés d'état. Cela ne changera pas !!

C'est fait, nous sommes la capitale mondiale du BS. !!!!! Et avec tous les immigrants qui entrent au pays comme de l'eau dans un panier.... la population québécois et canadienne PAYE pour eux et ceci devient un autre facteur d'endettement. Sauf que nos gouvernements ne voient pas cela du même oeil, car pour eux, cela est un geste humanitaire !! On est en déficit.... mais pour une bonne cause... une cause humanitaire !

Alors je vous pose la question mon cher WANG.... pensez-vous vraiment que l'on va faire de l'argent avec notre or blanc ? On fourni de l'aide sociale pour tous les immigrants qui entrent au pays.... par geste humanitaire. Ne pensez-vous pas que nous allons finir par ''vendre'' notre eau pour des profits, ou tout simplement la donner par geste humanitaire ?

C'est plutôt de l'or empoisonné si vous voulez mon avis.

Tout ça me donne soif ...

5

Commentaire de Laurie
Laissé à 5:11 PM le 07.01.2010

Mario, B
Tes ancêtres n’étaient peu-être pas des immigrants !!!!Tu sembles nous arriver de Mars!!!
A cause du viellissement de la population et le manque de main-d’œuvre parce que les femmes..et les hommes -d'ici- ne veulent plus avoir d’enfants, ce seront ces immigrants qui te torcheront et s’occuperont de toi dans une maison de « retraite », si t’as les moyens d’en avoir une pas pire pour tes vieux jours.
Bon, maintenant le sujet. D’accord avec l’idée de vendre de l’eau au USA, et au prix fort…

6

Commentaire de Mario B
Laissé à 5:45 PM le 07.01.2010

Elle est bein bonne celle- là !!!!

Les immigrants vont me torcher !!!!!!!!!!!!!!!!!! lollll

Je travaille et j'ai toujours travailler. Les immigrants qui sont assistés sociaux se torchent le cul avec du papier de toilette que notre gouvernement leur achète en soutirant chaque semaine un montant sur ma paye. !!

Ne penses-tu pas qu'avant qu'un immigrant me torche, il devra débourser lui-même pour son papier cul !

Vendre l'eau aux USA à prix forts... ce qu'il faut pas entendre !!!!!

Bientôt le Canada, les USA et le Mexique ne formeront qu'une seule entité ! Autant se vendre l'eau à nous même !!!

Chère Laurie, l'eau est une source vitale !!! Une source de vie !!! Ce n'est pas du pétrole ni de l'électricité. Comment peut-on ''vendre'' la vie ???? Réveille-toi simonac !!

Ensuite, toi et tant d'autres vous faites vos bonne personnes bien gentilles et accomodantes envers notre multiculturaliste et nos oeuvres humanitaire.... mais vous êtes prêt à VENDRE la vie pour du pognon !!!???!!!

Laurie... va jouer dehors ! Ce que tu dis n'a pas de sens !!

7

Commentaire de manon elle
Laissé à 8:31 AM le 08.01.2010

aurie les québécois ne veulent plus d'enfants? C'est quoi le taux de natalité au Québec? N'est-il pas un des meilleures au Canada. Ne sont nous pas l'endroit en amérique du nord, qui a le plus de familles de 4 enfants? Avec les femmes qui accouche en ambulance ou dans les corridors d'hopitaux, la qualité de l'éducation à Repentigny 51% seulement des élèves font leur parcours secondaire en 5 ans (réf nouvelles d'hier soir).
Notre eau est vitale pour notre environnement et que ceux qui en manque prennent tout de suite les mesures qui s'imposent pour récupérer l'eau de pluie et la traiter. C'est bien plus facile de regarder chez le voisin et de mettre un tuyau pour se l'appriprier. Qu'ils fassent leurs devoirs comme du monde, pis ils en manqueront pas. Ils peuvent tojours traiter l'eau de mer, mais ces solutions leur demande des efforts, ils vont faire comme toujours s,approprier les richesses des autres et si on est pas d,accord ils vont débarquer avec leur armé. Ils sont les champions en pillage, ĝaspillage de vrais pirates et finissent toujours par avoir l'appuit des organisation mondiales pour se donner touts les droits. L'oncle Sam et ses mafieux ont cancrèné notre système politique et notre fonction publique voilà pourquoi même si àa a toujours l'air absurde aux yeux de notre population ils finissent tojours par tout contrôler ici. Et on essaiera de nous faire croire que le crime organisé est bon pour le maintient de l'ordre Bull Shit.
Pis l'aviez-vous vu venir la fermeture des activités de rafinage de Shell comme un train des mois d,avance, vous n'avez qu'à relire les anciens blog si vous avez manqué quelque chose.
Parlant de train il y a des idées qui font du chemin aller voir trens québec et devenez membre du plus gros chantiers coopératif du québec et le petit train ira loin.
Dans les dents, c'est comme ça qu'on arrivera à rester maitre de notre maison, de nos richesses de notre lopin de terre.

8

Commentaire de Guy
Laissé à 5:51 PM le 09.01.2010

vendre notre eau aux USA, Jamais...
Pourquoi troubler nos écosystème pour ces idiots? On va leur fournir notre eau, peu importe les revenus, et dans 10-15 ans la situation va être redevenu la même. Il vont en manquer parce que ces imbécilés vont s'être multiplié comme des lapins, en consommant toujours plus. Pas responsable, pas d'aide!!

9

Commentaire de Claude D
Laissé à 1:53 PM le 12.01.2010

J'en reviens pas jusqu'à quel point les gens sont agressifs et anti-tout...
On catalogue certains pays et gouvernements mais on oublie une bonne partie de leur population qui est démunie, qui souffre et qui a ou aura soif. C'est vrai qu'il y a beaucoup de travail à faire dans plein de pays pour protéger l'environnement et des mesures diverses pour l'eau. Mais il faut sortir de son petit patelin, voyager pour réaliser la misère qui existe. Si on se fie au Québec ou au Canada seulement, la vraie pauvreté, on ne connaît pas ça... Oui la misère existe et on n'est qu'au début d'une crise mondiale pour cette richesse vitale. Dans les commentaires agressifs, on vise les USA avec un brin de vérité. Mais on peut critiquer avec des termes mieux choisis. Les puristes de la chicane vont se sentir diminués. Ce n'est pas le cas car on devrait se parler entre humains raisonnables. Je termine en disant que sauf dans quelques états bien connus, il y a un énorme travail de conscientisation à l'environnement, à l'exercice, à la bonne bouffe à faire aux USA. Le président précédent a failli à la tâche. Il y a peut-être un peu d'espoir avec Obama. Mais il y a une partie importante de la population à convertir.
Bonne lecture et soyez raisonnables!

10

Commentaire de Gilles
Laissé à 1:51 PM le 17.01.2010

Totalement d'accord avec Mario B. Pourquoi vendre notre eau aux Etats afin qu'ils puissent continuer a polluer tous les cours d'eau de l'univers (inclus la notre). Il n'y a pas si longtemps on parlait de construire un pipeline d'eau des Grand Lac en direction du Texas et pourquoi ? pour arroser leurs terrains de golf de ces richards du petrole. Et surtout, ne pas oublier qu'a l'instant meme ou vous vendez UNE GOUTTE D'EAU, l'eau fait parti du traite de ce qui est monnayable, et vous ne POUVEZ PLUS reculer. Plus on est "genereux" avec nos "freres humains" plus on se fait exploiter. Prenez l'example present d'Haiti qui croit avoir des DROITS sur les pays qui l'entoure, mais n'avoir aucune obligation. Souvenez-vous que nous avons recemment (20-30 ans) aide l'Inde a se sortir de la marde en envoyant de la nourriture, de l'eau, des medicaments et meme des centrales atomiques (Eux aussi ont le DROIT d'avoir de l'electricite), et que faisait leur gouvernement pendant ce temps-la, IL CONSTRUISAIT LA BOMBE ATOMIQUE. Pas d'argent pour SON PEUPLE, mais la bombe...oui. Je pourrais elaborer sur plein d'autres pays ou nous nous sommes fait crosser d'aplomb, et les quebecois surtout, en redemande. J'entendais recemment Gilles Proulx dire qu'il n'avait jamais vu autant d'imbeciles qu'au Quebec, et Dieu qu'il a donc raison.

11

Commentaire de André B
Laissé à 8:35 AM le 28.01.2010

À mon avis vendre de l'eau serait nocif pour notre environnement. Nous constatons déjà que nos nappes friatiques sont à bas niveau partout. De plus, lorsque l'on prélève une grosse quantité d'eau à un certain endroit, le niveau d'eau
général s'ajuste à la baisse partout. Nos ecosystèmes en souffriraient beaucoup.

J'aurais envie de dire à nos chers politiciens crasseux, verreux et
malhonnêtes qui rampent comme des serpents à sonnette, que la seule façon d'améliorer les finances publics est de dégraisser l'état et non de vendre de l'eau.

Le Québec est une terre en faillite. Et vous êtes en faillite lorsque
votre dette augmente costamment, que vous ne rembourser jamais cette dette, que les intérêts sont payés de justesse et que très bientôt, nous devrons emprunter pour
payer les intérêts.

André B
du moment

12

Commentaire de oui c moi
Laissé à 9:52 PM le 07.03.2010

eh bien comme je pêut voir il y a une grosse controverse en ce qui conscerne notre eau la vendre ou ne pas la vendre?? moi je dirait NON car ces americains parlant des etats-unis ces bourreaux qui croient qu.ils peuvent gouverner la terre entiere ont deja eue assez de drots sur notre pays ainsi que tout ceux qui peuvent etre exploiter.Ils pensent toujours etre en mesure de ce permettre d'avoir des droits sur tout qui sont-ils pour se permettre de penser qu'ils ont tout les droits avec leur rockefeller leur skulls en bones et leur new world order y faudrait vraiment pas leurs laisser le droit de venir chercher notre eau qui est une de nos plus belles richesses privés nos enfants et petits enfants dans 10-15 ans sans eaux potables eh bien moi je dit qu'ils aillent exploiter leurs propres eaux et qu'ils s'arrangent avec leurs problemes ils ne sont pas les maitres de l'univers tout de même ! Il faut protéger notre patrimoine et subvenir aux besoins des notres sachant que nous les québécois sommes très généreux et avons un bon coeur soyons le avec les notres

13

Commentaire de chique chaque
Laissé à 8:14 PM le 25.05.2010

:)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Publicité

Liens et outils

  • Mon portefeuille
  • Les fonds
  • Symbole Marché  

    Rechercher le symbole d'une entreprise