sympatico-finances

« Projet révolutionnaire dans le transport en commun au Québec | Accueil | Un vent d'optimisme graduel souffle sur les marchés boursiers »

Investir en absolu ou en relatif?

En relativisant un peu plus, serons-nous plus efficaces dans nos processus de décisions?

On calcule en absolu ou en relatif. La différence est énorme et peut occasionner, pour des investisseurs ou des politiciens, des erreurs de jugement considérables, dans leur processus de décision.

Examinons quelques cas:

Rendement absolu: Pas si sûr! 

L'épargnant exige un rendement absolu positif, c'est à dire un rendement qui serait toujours supérieur annuellement à 0%.  C’est une condition qu'il considère pour protéger son capital.  Toutefois, cette condition n'est pas atteinte, quand on calcule la dépréciation annuelle du placement grugé par un taux d'inflation de 2% ou 3%. Relativement au pouvoir d'achat, la valeur du placement s'est dépréciée.  Mieux vaut investir, dans ce contexte-là, dans des placements boursiers ou immobiliers qui, malgré les fortes fluctuations à court terme, récompensent les investisseurs à long terme.  Relativiser implique la comparaison d'autres variantes externes.
Relativiser dans le temps est préférable à une prise de photographie à trop court terme.


Nous sommes pauvres : nous payons trop d'impôts

Le contribuable québécois se sent pauvre après avoir déduit tous les impôts. En absolu, c'est vrai que le pouvoir d'achat a fortement baissé avec les impôts. Mais s'il se compare à de nombreux pays, le revenu disponible moyen ici est relativement plus élevé avec des programmes sociaux très avantageux et des services publics plus généreux. Relativiser, quand on se compare, peut nous pousser à apprécier plus ce qu’on a.

Gaspillage de l'électricité et de l'eau

Nous avons le sentiment que l'eau douce est inépuisable au Québec, nous la gaspillons à grande échelle, et ce comportement est presque identique avec l'électricité. Nous nous confortons dans ce sentiment "d’abondance et d’accessibilité". Si on relative et qu’on se compare à d’autres pays, nous sommes riches et gaspilleurs en eau et en électricité. Si on relativise économiquement, nous devrions payer plus cher notre électricité quitte à payer moins d'impôts, dans un souci économique et écologique. 
Tant que nous n’exportons pas en vrac d'importants volumes, la question se pose moins.

En  neuroéconomie, les neurologues avancent que le cerveau préfère des certitudes simples et des réponses faciles, d'où l'attrait pour des réponses absolues. Relativiser exige un effort mental de réflexion.

Qu'en pensez-vous ?

PS: SVP, ne cliquez qu'une fois pour envoyer un commentaire. Merci!

William André Nadeau
Gestionnaire de portefeuille
www.orientationfinance.com

 

 

Commentaires (65)

1

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 3:46 PM le 07.10.2011

Une erreur c,est glissée dans le sous titre
Si nous rationalisons un peu plus, serions-nous
si plus que parfait+subjonctif passé avions rationalisé+aurions été présent
si verbe imparfait+subjonctif présent rationalisions+serions passé
si verbe indicatif présent+ indicatif futur *rationalisons+serons* futur

2

Commentaire de donald
Laissé à 8:08 PM le 07.10.2011

Dire que nous sommes + riches à cause de nos avantages sociaux au Québec. Puis-je payer moins d'impôt et décider quel avantages sociaux que je désire.

Lorsqu'on choisit un emploi, on regarde les conditions de travail. Plusieurs professionnels quitte le gouvernement qui offre des avantages sociaux extraordinaire comme la sécurité d'emploi. Mais ceci ne lui donne pas un sous durant son emploi. Celui qui choisit le secteur privé aura moins d'avantages mais + de salaires et sera + libre de dépenser pour ce qu'il désire vraiment au moment qu'il veut.

Moi je suis tanné que le gouvernement dépense mon argent en avantages sociaux que je ne désire pas. Comme par exemple: Les garderies a 7 $, les congés parentaux, le chomage sans pénalité aux travailleurs de la construction, des voies réservées aux autobus qui ont été payé par les automobilistes. des routes éclairées comme en plein jour. (des ville comme L.A. avec 10 millions de personnes ont des routes non éclairées et ils ne sont pas + morts que nous. Du vrai gaspillage ! Des publicités du gouvernement pour me dire qu'il y a des marins-gouins cette année. Des monopoles d'état comme la SAQ

Moi je veux moins de services et + d'argent pour payer là ou je veux.

3

Commentaire de patapow
Laissé à 8:59 AM le 08.10.2011

Encore le bon vieux discours du "vendeur" de placements qui gage les 30 prochaines années sur les 30 dernières.(assez tanné de celle-là....).qui travaille pour sa poche et non pour la tienne!

Les temps ne sont plus les mêmes, avec des ménages surendettés qui doivent consommer pour que l'économie se maintienne mais qui empire leur situation encore plus en le faisant! non-sens total!!!!
Quand t'es rendu à te demander en te promenant au un centre d'achat: "Y a t-il vraiment quelqu'un qui sort de chez lui pour s'acheter cet article inutile?
À mon avis cet achat est causé par l'ennui---si en te posant la question: Ai-je vraiment besoin de ça ? la réponse est non mais achète le pas!
Nous sommes rendus à ce point ridicule que nous "sommes" si nous "consommons"
Une économie basée sur un énorme manque affectif!
Arrêtons de dépenser pour rien tout simplement et profitons-en pour payer nos dettes

Pour un certain temps, le meilleur des investissements que quelqu'un peut faire c'est de payer ces dettes...rendements relatifs ou absolus! quand les frais d'intérêts sur tes emprunts dépassent les rendements sur tes placements t'as un examen de conscience à faire!

Et aux planificateurs financiers qui nous disent que garder le cap est la meilleure solution à long terme et bla bla bla et bla bla bla....
à croire qui sont là pour nourrir la machine!
Pensez donc à sauver vos fesses avant les leurs!

Nous verrions une vrai différence si chacun d'entre nous achetait selon sa capacité réelle et non comme les institutions financières lui permettent...
OUI ça fera mal mais de toute façon c'est par là qu'on s'en va qu'on le veuille ou non!

tout système a un cycle qui nait à sa naissance et qui meurt à sa mort et croire qu'il peut en être autrement est totalement naïf. Sommes-nous à la fin du cycle?

4

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 9:09 AM le 08.10.2011

Une partie de ces nouveaux chômeurs sont les décrocheurs et malheureusement les emplois qu'ils pourront occupper même si on en crée n'apporteront pas de revenus et d'impôts viables a notre société. Il faut miser sur la formation et le développement de secteur manufacturier d,avenir et durable. Ça ne sont pas les idées viable qui manquent.

Des tours agricoles qui permmettent de produire à l'année dans des conditions optimales à proximité des marchés des alients de qualité supérieure. Autrefois il était inconcevable de faire ça car le coût en énergie, la faible efficacité des bâtiments, les besoins en eaux, le coût de la main d'oeuvre aurait été trop élevé pour être rentable. Avec les technologies agro-oalimentaires, l'automatisation, du bâtiment autosuffisant en énergie, en récupération et traitement des eaux c,est une avenue très intéressante. Former la main d'oeuvre, créer des coopératives de travail donne une stabilité de la main d'oeuvre.

Sur le même mode créer des tours d'aquacultures autosuffisantes. Ça permet de maitriser la qualité de l'environnement et de produire des poission et fruits de mer de meilleure qualité nutritive et saine.

La transformation de tout ces produits pour en faire créer une valeur ajouté et développer des mets nutritif a prix abordable pour les familles premettra de créer plus d'emplois mais aussi de réduire la misère. Augmenter le PIB et réduire la dépendance aux importations. Tout ça en ayant le moins d'impacts possible sur le transport en profitant de marchés facile d'accès. Ça crée des emplois durables et une stabilité de la main d'oeuvre.

5

Commentaire de missboneymaronni
Laissé à 9:17 AM le 08.10.2011

Sur le même mode créer des tours d'aquacultures autosuffisantes. Ça permet de maitriser la qualité de l'environnement et de produire des poission et fruits de mer de meilleure qualité nutritive et saine.

La transformation de tout ces produits pour en faire créer une valeur ajouté et développer des mets nutritif a prix abordable pour les familles premettra de créer plus d'emplois mais aussi de réduire la misère. Augmenter le PIB et réduire la dépendance aux importations. Tout ça en ayant le moins d'impacts possible sur le transport en profitant de marchés facile d'accès. Ça crée des emplois durables et une stabilité de la main d'oeuvre.

6

Commentaire de missboneymaronni
Laissé à 9:18 AM le 08.10.2011

Investir dans le TGV-MONORAIL partout au Québec avec un plan d'aménagement qui créer les axes selon lequels tout les développements futurs seront greffés. Fini le développement d'autoroutes, On termine la 20 jusqu'a Gaspé et la 50 de Rouyn jusqu'a Fermont en passant par Gatineau et Chicoutimi. Des liens seront construits pour rejoindre les plus grandes concentrations ou les lieux d'exploitation des ressources. Les autoroutes passant par le centre pour permettre a toutes les localité d'y accéder a peu de distances mais aussi prévient les problèmes reliée aux inondations et aux marées. Désormais les marchandises devront transiter par train. Les routes ne servant qu'aux déplacement de véhicules électriques et camion léger pour le local. N'ayant plus de camion lourds les routes demeureront en bonne qualité plus longtemps. L'accès au réseau des autoroutes sera payant. Ce qui contribuera a les maintenir en bonne état et dureront beaucoup plus longtemps.

7

Commentaire de missboneymaronni
Laissé à 9:20 AM le 08.10.2011

Le développement du TGV-MONORAIL le long de la 10, 15, 20, 30, 40 et 50 permettront de relier tout le Québec et ainsi de développer toutes les régions du Québec. Ou bien on fait un trajet qui permet de rejoindre les différentes localités ou exploitations d'importance. Avec un tel réseau de transport, fini le développement d'autoroutes et l,entretien couteux du au gel, degel, transport lourd, inondations etc. Les développement futurs devront être fait le long des trajets ou s'y greffer a leur frais.
Les villes recevront des incitatifs a développer sur leur territoire des transports en commun monorail de préférence, ce qui réduit considérablement les impacts sur l'entretien des routes. Des projets de taxis communautaires, bixis, et communautos seront valorisés partout.
C'est clair que plus ils seront accessibles et fiables plus ils seront utilisés. Développés de manière intelleigente les projets immobiliers à plus haute densité(autosuffisant en énergie, eaux et gestion des déchets, biomasse) en lien avec les réseaux de transports communs qui sont reliés aux transports en commun rapide et accessible pour tout le territoire québécois.

8

Commentaire de missboneymaronni
Laissé à 9:22 AM le 08.10.2011

On misera sur le développement des richesses et la transformation en produits durables. Aisni on créer de la richesse pour maintenant mais aussi pour plus tard. Toujours en favorisant les projets de coopératives on a des entreprises qui sont durable, viables, autonomes et qui tiennent compte davantages des conditions des travailleurs mais aussi de l'environnement. Les profits restent ici et servent a développer d'autres entreprises de transformation.
Le développement de plus grands infrastructures en santé, éducation, recherche, loisirs sera favorisé.
En créant un crédit d'impôt pour l'implication communautaire on réduit la somme des dépenses attribuées a la production de services sociaux, on fait participer davantage la population dans le développement de moyens de lutte a la pauvreté (jardins communautaire, cuisines collectives, aide aux devoirs, assistance aux parents, aux personnes agées etc.

9

Commentaire de missboneymaronni
Laissé à 9:23 AM le 08.10.2011

En ouvrant les conventions et donnant a tous les travailleurs le droit de travailler de manière autonome et de se représenter, de choisir son syndicat, de voter électroniquement sur toutes les offres qui devront obligatoirement être présentés. Donc ainsi les conditions de chaque employés seront selon son contrat. Soit celui des travailleurs autonomes cas par cas (il peut y avoir 2-3 formules différentes de retenues et la possibilités d'avoir des conditions particulières ententes entre l'employeurs et l'employés), et les contrats des conditions négociés par les différents syndicats. Donc il n'y aurait plus l'oboligation d,avoir les mêmes conditions pour tout le monde, ce qui donnera aux employés comme aux employeurs la possiblités de combler des besoins particuliers. Tout les employés seront soumis a des évaluations et le renouvellement de contrats se fera sur la volonté de part et d'autres des partis soit l,employeur et l,employé.
Le droit a tout employeur d'avoir des ressources bénévoles, coopératives ou experts indépendants sera reconnu dans tout les milieux de travail.
Les demandes de services seront sur un système informatisé accessible a tous et l,employeurs n,a pas d.obligation de faire affaire avec des individus en particulier ou des syndicats. Il devra respecter les normes en embauchant des travailleurs résidents canadiens.

10

Commentaire de missboneymaronni
Laissé à 9:23 AM le 08.10.2011

En ouvrant les conventions et donnant a tous les travailleurs le droit de travailler de manière autonome et de se représenter, de choisir son syndicat, de voter électroniquement sur toutes les offres qui devront obligatoirement être présentés. Donc ainsi les conditions de chaque employés seront selon son contrat. Soit celui des travailleurs autonomes cas par cas (il peut y avoir 2-3 formules différentes de retenues et la possibilités d'avoir des conditions particulières ententes entre l'employeurs et l'employés), et les contrats des conditions négociés par les différents syndicats. Donc il n'y aurait plus l'oboligation d,avoir les mêmes conditions pour tout le monde, ce qui donnera aux employés comme aux employeurs la possiblités de combler des besoins particuliers. Tout les employés seront soumis a des évaluations et le renouvellement de contrats se fera sur la volonté de part et d'autres des partis soit l,employeur et l,employé.
Le droit a tout employeur d'avoir des ressources bénévoles, coopératives ou experts indépendants sera reconnu dans tout les milieux de travail.
Les demandes de services seront sur un système informatisé accessible a tous et l,employeurs n,a pas d.obligation de faire affaire avec des individus en particulier ou des syndicats. Il devra respecter les normes en embauchant des travailleurs résidents canadiens.

11

Commentaire de missboneymaronni
Laissé à 9:25 AM le 08.10.2011

L'obligation de fournir le marché intérieur avant d,exporter sera inscrite dans la loi pour toute ressource ou produits d'ici. Si une entreprise d'ici a besoin de matière première pour fabriquer un produit les exploitants de cette ressources doivent l,approvisionner en priorité et d,exporter les surplus seulement.
On ne peut avoir le beuure et l,argent du beurre, bénéfier des conditions et protection des avantages et ne pas avoir en retour les obligations qui vont de soi.
L'interelation entre la qualité de la main d'oeuvre, l'accessibilités aux ressources naturelles et économiques, les conditions sociales, environnementales et politiques tout est inter-relié.

12

Commentaire de monicalamitraille
Laissé à 11:23 AM le 11.10.2011

tout est relatif

13

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 11:58 AM le 11.10.2011

le cout que représente les activités non rentables qui pourraient soit être automatisées et exécutées a moins frais, utiliser les ressources humaines communauaires pour réduire les frais des services et charger a ceux qui ont les moyens le cout réels des services,, taxer les cotisations syndicales et de développer des coopératives de travail pour tout les services publique et les sociétés d,états, de prélever des charges sociales fixes pour toutes les sociétés d'états et cie sur le chiffre d,affaire et non après les dépenses futiles et artificielles, élimineraient bien des activités illégales et rentabiliseraient les services publiques. Que ce soit en santé, éducation, exploitation et transformation des ressources (énergies, minies, pétrol, agriculture, aquaculture, infrastructures etc), il y a toujours moyens avec de l'innovation et de la créativité de rentabiliser les activités économiques publiques. Si un pont a d'autres fonctions que de traverser d'une rive à l'autre mais est exploité et aménagés de manière a développer de la richesse au lieu de seulement constituer une dépense il devient rentable.
http://www.getsustainable.net/blogfiles/labels/Green%20Buildings%20and%20Construction.html

14

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 11:58 AM le 11.10.2011

le cout que représente les activités non rentables qui pourraient soit être automatisées et exécutées a moins frais, utiliser les ressources humaines communauaires pour réduire les frais des services et charger a ceux qui ont les moyens le cout réels des services,, taxer les cotisations syndicales et de développer des coopératives de travail pour tout les services publique et les sociétés d,états, de prélever des charges sociales fixes pour toutes les sociétés d'états et cie sur le chiffre d,affaire et non après les dépenses futiles et artificielles, élimineraient bien des activités illégales et rentabiliseraient les services publiques. Que ce soit en santé, éducation, exploitation et transformation des ressources (énergies, minies, pétrol, agriculture, aquaculture, infrastructures etc), il y a toujours moyens avec de l'innovation et de la créativité de rentabiliser les activités économiques publiques. Si un pont a d'autres fonctions que de traverser d'une rive à l'autre mais est exploité et aménagés de manière a développer de la richesse au lieu de seulement constituer une dépense il devient rentable.
http://www.getsustainable.net/blogfiles/labels/Green%20Buildings%20and%20Construction.html

15

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 12:12 PM le 11.10.2011

http://www.google.ca/imgres?q=sustainable+city+bridge+project&um=1&hl=fr&rlz=1R2PCTC_enCA361&biw=1440&bih=699&tbm=isch&tbnid=1KakcnnXH70XvM:&imgrefurl=http://business.metropoleruhr.de/en/projects/concept-ruhr.html&docid=CgGiWplqOg8KPM&w=250&h=137&ei=XmqUToKHBsLW0QGKiOGrBw&zoom=1&iact=hc&vpx=1000&vpy=382&dur=3641&hovh=109&hovw=200&tx=126&ty=69&page=2&tbnh=104&tbnw=190&start=18&ndsp=18&ved=1t:429,r:10,s:18

16

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 12:32 PM le 11.10.2011

http://www.google.ca/imgres?q=bering+strait+bridge&um=1&hl=fr&sa=N&rlz=1R2PCTC_enCA361&biw=1440&bih=699&tbm=isch&tbnid=dAx_F5m1lhAFvM:&imgrefurl=http://my.opera.com/NonZionist/albums/showpic.dml%3Falbum%3D1568071%26picture%3D21337611&docid=TlDoPlNXVo6itM&w=250&h=126&ei=u22UTvrQJJOatweg4tjvCw&zoom=1&iact=hc&vpx=198&vpy=269&dur=8766&hovh=100&hovw=200&tx=55&ty=81&page=10&tbnh=96&tbnw=190&start=168&ndsp=18&ved=1t:429,r:12,s:168

moins utopique qu'il n'y parait

17

Commentaire de Rustik
Laissé à 10:50 AM le 12.10.2011

Comment investir? Il n’y a pas de solution magique. Long terme, court terme pour investir en bourse? Selon moi, la décision prise par une personne devrait être la meilleure décision pour cette personne. Toutes les méthodes ont leurs bons côtés et leurs mauvais côtés.

Je profite de l’article de cette semaine, pour donner un exemple mathématique d’un investissement sur le long terme.

Exemple :
Vous avez 10000$ à investir, et visez le long terme. Vous décidez donc d’investir à long terme, disons sur 5 ans, et allez investir votre argent à long terme, donc pas tout d’un coup au début! Vous choisissez, comme vous ne savez pas quand les titres montent ou descendent, d’investir 1000$ à tous les 6 mois dans un seul titre, un titre que se vend aujourd’hui a 1000$ l’action.

Imaginons par la suite, que le marché est baissiez pendant 2 ans et demi, qu’il frappe un creux de mi-valeur (500$/action) et ensuite remonte après 5 ans, à la valeur du début. Vous en conviendrez, c’est une période sombre sur la bourse si cela se produit. Quel sera alors le rendement sur vos investissements?

Voici donc la liste des dix investissements présentés sous forme : argent investi / prix des parts achetés / nombre de parts achetés:
(1) 1000$/1000$/ 1 action
(2) 1000$/1000$/ 1 action
(3) 1000$/750$/ 1.33 action
(4) 1000$/750$/ 1.33 action
(5) 1000$/500$/ 2 actions
(6) 1000$/500$/ 2 actions
(7) 1000$/750$/ 1.33 action
(8) 1000$/750$/ 1.33 action
(9) 1000$/1000$/ 1 action
(10) 1000$/1000$/ 1 action

Vous avez à la fin : 13.33 actions. Ces actions valent 1000$ : ce qui vous donne une valeur totale de 13330$, 330$ de rendement sur 10000$, soit 3.3%, sur 5 ans, c’est seulement 0.66% par année.

Seulement? Rendement positif de 0.66% alors qu’il y a eu un crash qui a durée 5 ans!!! Un crash durant lequel le marché est tombé de 50%!!!

Les gourmands qui ont tous investis au début, n’ont pas fait d’argent! Ceux qui sont sorti au milieu ont grassement perdu. Ceux qui ont été patient, on battu le marché à plat de couture!

Ne pas tout mettre ses oeufs dans le même panier est une marotte qu'on attend souvent... à cette phrase il faut ajouter: "Il ne faut pas acheter tout ses paniers au même moment".

18

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 11:37 AM le 12.10.2011

Au lieu de régler les problèmes ont les entretien. Les piqueries, les paches de nicotines ne règlent en rien les problèmes de dépendance au contraire ils les entretiennent, une petite bière, d'là pizza et quelques jetons de casinos avec ça? Le ritalin et les anti dépresseurs feront la job.
On doit investir dans des solutions. des institutions qui fournissent des thérapies en résidence puis du support externe. Pour toutes les dépendances alcool, drogues, alimentaires, affectives etcetc et les problèmes psychologiques, il faut faire face aux problèmes et décider de les régler avec du support si la volonté ou les aptitudes a s'en sortir seule ne sont pas suffisantes. Pèleter les problèmes par en avant en les entretenant ou en les anextésiant ne règle rien. On ne doit pas investir de l'argent publique a entretenir des problémes mais bien aider les gens a se reprendre en main en construisant des institutions et mettant les ressources nécessaires pour régler les problèmes de manière efficace. Cesser de garocher l,argent par les fenêtres. Il y a tellement a construire ne pas accompagner la destruction, c,est du gros bon sens. Nos lois sont définitivement pas dans l'intérêts des citoyens et dans le sens de justice sociale mais plutôt dans le support aux crime et au sabotage de la société, la sécurité et la santé des citoyens. Il est temps de reviser les lois et de faire le ménage pour invalider des lois qui vont à l'encontre de l'intérêts des citoyens et de la paix sociale. Présentement on contribue au maintien des activités crminelles, la pauvreté, la détresse humaine et la violence.
Ça n,a plus d'allure. Je ne veux pas payer des impôts et priver ma famille de ressources financière pour supporter le crime.

19

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 11:37 AM le 12.10.2011

Au lieu de régler les problèmes ont les entretien. Les piqueries, les paches de nicotines ne règlent en rien les problèmes de dépendance au contraire ils les entretiennent, une petite bière, d'là pizza et quelques jetons de casinos avec ça? Le ritalin et les anti dépresseurs feront la job.
On doit investir dans des solutions. des institutions qui fournissent des thérapies en résidence puis du support externe. Pour toutes les dépendances alcool, drogues, alimentaires, affectives etcetc et les problèmes psychologiques, il faut faire face aux problèmes et décider de les régler avec du support si la volonté ou les aptitudes a s'en sortir seule ne sont pas suffisantes. Pèleter les problèmes par en avant en les entretenant ou en les anextésiant ne règle rien. On ne doit pas investir de l'argent publique a entretenir des problémes mais bien aider les gens a se reprendre en main en construisant des institutions et mettant les ressources nécessaires pour régler les problèmes de manière efficace. Cesser de garocher l,argent par les fenêtres. Il y a tellement a construire ne pas accompagner la destruction, c,est du gros bon sens. Nos lois sont définitivement pas dans l'intérêts des citoyens et dans le sens de justice sociale mais plutôt dans le support aux crime et au sabotage de la société, la sécurité et la santé des citoyens. Il est temps de reviser les lois et de faire le ménage pour invalider des lois qui vont à l'encontre de l'intérêts des citoyens et de la paix sociale. Présentement on contribue au maintien des activités crminelles, la pauvreté, la détresse humaine et la violence.
Ça n,a plus d'allure. Je ne veux pas payer des impôts et priver ma famille de ressources financière pour supporter le crime.

20

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 9:05 PM le 12.10.2011

Correction de C-17 de Rustik. Selon vos calculs, $13 330.00 - $10 000.00 donne $3330.00 et non $330.00. Donc en investissant graduellement sur 5 ans dans un marché baissier jusqu`à 50% en mi-période, votre investissement donnera 33.3% de bénéfice grâce à la possibilité d`abaisser le coût moyen par action, sur 5 ans. Soit 6.66% en moyenne par année. Conclusion, la technique d`investissement graduel a bel et bien porter ses fruits...À bientôt, R.D.2010

21

Commentaire de Mario Bros.
Laissé à 12:36 PM le 13.10.2011

Rustik,

C'est exactement la façon que fonctionne les ''fonds d'actions'' genre RBC, MANUVIE, etc, etc, dont les employés bénéficient dans la majorité des entreprtises via leurs fonds de placements collectifs. Rien de nouveau sous le soleil. L'investissement hebdomadaire te donne le coût moyen de tes actions en divisant par 52. C'est ÉVIDENT que c'est le meilleur moyen d'obtenir un ''juste prix'' (mais pas nécéssairement le meilleur moyen pour obtenir le meilleur prix pour l'année cependant).

Mais il demeure encore et toujours qu'à long, moyen ou court terme, si la méthode d'investissement est rigoureuse et ''sage'' et qu'elle demeure la même pour ces 3 termes, c'est celui qui a une grosse fortune au départ qui fera les plus gros gains et qui sera en mesure de pouvoir absorber les pertes, sans que cela nuise à son style de vie pour autant. Et s'il perd tout... soyez certain que le plauvre lui aussi a tout perdu anyway, via la même méthode de placement.

Selon moi, les fortunes devraient se faire (idéalement) à court termes pour ensuite fructifier en sécurité sur du long termes. Mais voilà... ce n'est pas tout le monde qui franchit la première étape. Loin de là...

22

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 8:12 PM le 13.10.2011

À madame lagenteféminine, votre commentaire me fait réagir car vous ne considérez qu`un seul aspect (psychosocial) de différentes problématiques qui sont maintenant reconnues comme de véritables maladies par l`OMS et les différents corps professionnels qui y sont confrontés. Par exemple, vous parlez de la toxicomanie et des « piqueries ». N`oubliez pas que pour le toxicomane qui s`injecte, la rue est son milieu de vie. La « piquerie » devient alors son premier contact avec des personnes ressources, des gens qui ne sont pas en marge de la société et qui peuvent lui tendre la main pour tenter une réinsertion et éventuellement une thérapie, une désintoxication, etc. ...Mais on ne pourra jamais aider quelqu`un qui ne veut pas faire les premiers pas. Donc, vous aurez beau investir dans tous les régimes sociaux que vous voulez, y mettre des infrastructures supplémentaires et du personnel compétent, si vous ne trouvez pas de moyens concrets pour que les éventuels bénéficiaires passent la porte, c`est un coup d`épée dans l`eau et beaucoup de $$$ dépensés au hasard. Il faut un plan multidisciplinaire bien structuré pour arriver à changer les choses. Donc, la « piquerie », ELLE A SA PLACE! Autre exemple où il ne faut pas mettre tous les cas dans le même panier, c`est le Trouble d`HyperActivité et Déficit d`Attention (THADA). Le Ritatin et autres psychostimulants sont un des moyens disponibles pour y faire face. Mais je suis d`accord pour dire que les éducateurs spécialisés, les psychologues, les orienteurs, les enseignants, les infirmières scolaires et même les médecins ne sont pas assez nombreux, manquent de formation et/ou de moyens pour aider les jeunes qui en sont atteints. Cependant, il ne faut pas oublier qu`il s`agit d`un déficit neurologique qui se traite au même titre que l`on traite l`épilepsie. Et le suivi médical et pharmaceutique devrait être aussi étroit. N.B.: Il y a toujours deux côtés à une médaille. Pour le reste, il faut aussi sensibiliser et responsabiliser les gens, les parents aux différents phénomènes. On ne peut pas tout mettre sur les épaules des dirigeants gouvernementaux car derrière chaque gouvernement, il y a un peuple composé d`électeurs et citoyens qui ne pensent qu`à leurs droits mais oublient les responsabilités qui viennent avec.

23

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 8:14 PM le 13.10.2011

. Qui prend la peine d`écrire à son député si une chose le turlupine ? Qui se donnera le trouble de signer une pétition au lieu de chialer dans son salon ? Quel est le % de parents qui prennent vraiment la peine de s`informer et de s`impliquer dans le traitement de leurs rejetons ? Nous sommes malheureusement, un peuple gâté, comme le souligne William-André, et nous nous apitoyons facilement sur notre sort. C`est facile de dire que le Gouvernement devrait faire ceci et cela, mais notre responsabilité demeure de sensibiliser nos élus et leur mettre la pression. Je suis d`accord pour que l`on cesse de pelleter en avant en tant que société mais encore faudrait-il que chacun agisse comme il se doit, selon les moyens légaux mis à sa portée, à son propre niveau. RESPONSABILITÉ est un mot que beaucoup de nord-américains ont écarté de leur vocabulaire. Mettons la pression sur nos décideurs et faisons les bouger pour que le GRAND MÉNAGE SOUHAITÉ COMMENCE ENFIN À SE FAIRE. M.Charest n`aura d`autre choix que de passer à l`action même si dans le moment, c`est encore le seul qui semble figé sur les blocs de départ. Vous m`avez déjà reproché d`avoir des lunettes roses par le passé (j`ai bien rigolé) mais puis-je vous retourner la politesse en vous demandant d`améliorer votre perspective quand vous regardez une situation qui vous semble problématique ! Au plaisir de vous lire à nouveau, R.D.2010.

24

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 9:11 PM le 13.10.2011

Je suis d`accord avec William-André Nadeau quand il dit que nous sommes un peuple qui gaspille ses ressources comme l`eau et l`électricité. Notre mentalité est demeuré au même niveau qu`à l`époque où on nous disait et croyait que ces mêmes ressources étaient presque inépuisables. Mais les temps ont changé et la réalité environnementale aussi. Dame Nature nous rappelle à l`ordre ! Entendons-nous ce qu`Elle nous dit ! Il s`agit là encore une fois de RESPONSABILITÉ INDIVIDUELLE. Et ça commence chez soi et dans son voisinage, pas plus loin que ça. À la maison, enseigner à ses enfants à fermer le robinet pendant que l`on se brosse les dents, ne pas faire couler l`eau inutilement pendant le savonnage dans la douche, changer les lampes de la maison pour des fluocompactes, adopter les nouveaux thermostats électroniques, améliorer l`isolation de la maison, manifester sa désapprobation au voisin qui lave obsessionnellement ses voitures à tous les matins d`été que le bon Dieu nous amène, partager les moyens de transport quand c`est possible (covoiturage) surtout là où il n`y a pas de transport en commun (régions rurales). Voilà autant d`exemples de gestes simples mais efficaces pour économiser nos richesses naturelles avant que l`on regrette notre attitude de surabondance. Les neurologues et la neuroéconomie ne font que confirmer le gros bon sens. Le québécois moyen est paresseux de l`intellect et avare de ses actions. Il semble avoir le mâche-patates beaucoup plus développé que tous les autres muscles (incluant le cerveau, Hic!). Le changement social commence par le changement individuel. Responsabilisons nous d`abord et puis on aura peut-être gagner le droit de critiquer les autres ! R.D.2010

25

Commentaire de ClaudeM
Laissé à 7:00 AM le 14.10.2011

Après avoir vu les commentaires, je crois que Rustik est la personne qui sait ce qu'il fait. Ça a ben du bon sens. D'autres qui jouent comme au Casino à court terme, sont probablement les gros perdants de la vie.

26

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 7:04 AM le 14.10.2011

Une piste de solution dans la lutte a la collusion est d,avoir un bottin de fournisseurs de services accrédités qui publient les prix détaillés. De devoir faire une vérification par un évaluateur accrédité pour chaques travaux municipaux ou gouvernementaux. Et finalement que les municipalités évaluent les services des fournisseurs et enrégistrent leurs commentaires dans le bottins. Qu'Ils se partagent l'information et qu'il y ait plus de transparence dans l'appel d'offre. Tout ceux qui sont des entreprises accréditées qui participent à un appel d'offre mettre leur prix total avec un maximum prévu pour les dépassements de coûts (ils doivent assumer leurs responsabilités dans l'évaluation des couts) ainsi que gagnant pourrait être pigé au hasard parmis ceux qui ont selon les prix au bottin des fournisseurs ont fait une soumission pour la job. Chaque contrat, chaque évaluation de service et tout les couts final seront publiés.

27

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 7:23 AM le 14.10.2011

Je ne suis évidement pas d,accord avec votre point de vue qui dit que pour mettre fin a une dépendance on doit l,entretenir. Quand on veut arrêter de fumer, de boire n'importe quoi on ne peut le faire a petit feu. On doit le faire point final. Si on avait vraiment de bons services institutionalisés pour offrir un minimum de 3 semaines de sevrages pour d'autres ça ira jusqu'a 2 ans s'il le faut. Incluant des thérapies, de la mise en forme, un changement complet pas de remplacer une substance toxique par une autre comme le café et les pillulles. Ensuite avoir des logments supervisés dans lequel les gens peuvent rester tant et aussi longtemps qu'ils en ont de besoins (choix personnel et assistance) avec l,aide de travailleurs de rues ont arrivera a sortir les gens de la rue.
Les coopératives d'habitations (bâtiments durable et autosuffisants ce qui réduit les couts d'entretien) que ce soit pour les institutions, résidences supervisées et logements sociaux mais pas en gesttos (unités subventionnées selon les moyens individuels donc un milieu de vie plus hétérogène). Le fait de ne finacer qu'une seule fois les bâtiments réduisent les coûts pour les occupants qui paient pour l'occuper. Pour faciliter le financement et la construction ont peut demander l'achat de part sociales et subventionnner individuellement un maiximum d'occupants par édifice pour éviter de créer des getthos. Ces résidences et logments avec différentes superficient pour combler les besoins de personnes seules et de familles avec des aménagements de cuisines collectives, de jardins communautaires, de garderies et de centre d'activités sportifs et de loisirs communautaires. Permettent aux résidents d'avoir un rôle social auprès de sa communauté.
C'est en grande parti ce qui a rendu nos sociétés malades. De ne plus être un membre d'une communauté plus large, que ce soit une famille, un village, d,avoir une place et un rôle a jouer au sein d'un groupe plus large donne un sens a la vie. L'humain est un être social quoi qu'on en pense et de vivre en vase clos coupé de relations significatives peut importe les moyens financiers c'est en grande parti de la que viens le problème. Qui je suis? Quel est mon rôle social? L'humain sans le social n'est rien. On doit redonner a chaque individu un rôle le faire participer selon ces capacités. Laisser derrière ceux qui ne prennent pas une place est contribuer.

28

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 10:15 AM le 14.10.2011

Mme lagenteféminine, pour soigner ce type de problèmes de santé, on doit considérer tous les niveaux d`intervention soit de première, deuxième et troisième ligne. Vous n`abordez que les 2 dernières étapes de soutien. Passez outre les soins de première ligne est plus quùne erreur car le patient risque, dans certains cas, de ne pas y survivre. Le sevrage d`une substance n`est pas une mince affaire. Selon la substance à laquelle on fait face, il y a des protocoles qui ont fait leurs preuves afin d`amener le patient à passer aux étapes suivantes. Tant que ledit sevrage n`est pas compléter, la personne n`est pas fonctionnelle et donc totalement non-réceptive à toutes autres formes d`intervention. L`aspect psychosocial du problème est ce qu`il a de plus long et d`accord, de plus rentable à long terme. Cependant, l`aspect physique (organique) de la dépendance est un point vital pour permettre à l`individu de se rendre plus loin. R.D.2010

29

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 11:29 AM le 14.10.2011

Même arrêter de fumer, ce qui semble anodin du point de vue substance (comparée à l`héroïne) peut avoir une incidence sur la santé de l`individu car l`arrêt brusque de la nicotine peut entraîner des changements métaboliques qui peuvent interférer avec une médication cardiaque, par exemple. Je ne veux pas entrer dans les détails techniques mais s`ils existent des protocoles de sevrage qui emploient certains moyens et qui ont fait leurs preuves, ce n`est pas pour rien.

30

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 4:07 PM le 14.10.2011

Vous pouvez arrêter de prendre un ton de petit jo connaissant j'ai travaillé quelques temps dans des résidences de soins longues durés avec plusieurs cas lourds.
Et entretenir et légaliser les dépendances n,est pas la meilleure manière d'aider réellement et de réduire le nombre de consommateurs.
On a légalisé la cigarette, l'alcool et la prostitution est-ce que ça a diminué et illiminé les activités illicites?? Pas du tout aau contraire il y a plus d'utilisateurs, ils se disent que si c,est légal c'est normal, c'est acceptable et ne voit pas les problèmes que ça cause.
Une personne sous l,effet de drogues n'agit pas normalement. Elle est dangereuse pour elle même et pour les autres.
Avoir un comportement responsable et de l,ampathie (dites vous que ça pourrait être votre enfant, votre frére, votre mère) et si vous voulez vraiment l'aider il faut tout faire pour lui faire prendre conscience que c'est destructeur pour elle-même, les autres et lui donner le support pour trouver dans sa vie assez d'intérêt pour avoir envie de construire et non de détruire.
C'est comme si on disait qu'on va permettre aux Rambos d'avoir des armes et d'en faire usage. Ça n'est pas ça qui va les aider a prendre concience des effets destructeurs de la violence et les engager dans une vie plus pacifique et constructive.
Arrêtez donc de faire comme si vous saviez tout et les autres rien. Ça devient agaçant cette attitude de mépriser ceux qui ont un point de vu différent du vôtre.

31

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 8:39 PM le 14.10.2011

Mon ton de Joe connaissant peut peut-être s`expliquer. Même si vos intentions sont fort louables, les solutions que vous envisagez ressemblent drôlement à une étatisation systématique du traitement de cette problématique. Mais à trop vouloir encadrer et materner ces individus, on tombe dans la piège de l`infantilisation. Le toxicomane est un écorché de la vie et cela a pour effet qu`il est devenu méfiant et farouche. Une approche trop brusque, trop encadrée, le repoussera. Ça doit d`abord venir de lui (ou elle) et il (ou elle) doit être capable de se trouver une place dans un monde qui lui est inconnu et pour lequel il ne se sent pas outillé. Vous avez oublié les organismes communautaires et groupes de soutien (AA, NA, etc...) qui existent et font des petits miracles, même sous-financés. Le toxicomane s`y sent compris et inclus et c`est une première étape vers sa réinsertion. J`ai oeuvré pendant un certain temps (on a fait appel à mes connaissances et compétences) dans le domaine de la toxicomanie et je peux vous assurer que c`est un travail très exigeant et le roulement de personnel est plus important que dans d`autres domaines. C`est difficile de supporter l`ambiance qui règne après un suicide dans une maison de thérapie ou une maison de transition. Et malheureusement, ça arrive. Les budgets que nous pourrions allouer ne doivent pas seulement servir lorsque le problème est présent mais en amont, par l`éducation et un lent changement de mentalité de notre société malade. Le MSSS l`a compris avec son programme anti-tabagique J`ARRÊTE et le ministre Bolduc se prépare même à emboîter le pas de la Colombie-Britannique avec un projet sur d`éventuels centre d`injection supervisée.

32

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 9:15 PM le 14.10.2011

Donc je parle d`expérience, madame, et je suggère tout simplement de ne pas mettre tous les œufs dans le même panier. Bâtir ceci et faire cela, y avoir du personnel qualifié et prendre en charge à 100% cette clientèle n `est tout simplement pas réaliste. On est en déficit jusqu`aux oreilles, le budget de la Santé ne suffit plus, où allons-nous prendre les sous ? Peut-être que comme à la Bourse, investir en relatif et non en absolu, serait une piste de solution.
Une société a pour base la cellule familiale. Le jeune qui souffre et dont les 2 parents travaillent n`a pas le soutien nécessaire. Je ne jette pas le blâme sur les parents, détrompez-vous, mais les exigences actuelles de la vie en société et ce qui y est véhiculé au niveau des valeurs, c`est ça le nœud du problème. Argent, travail, possession, réduction du temps en famille, réduction de la socialisation (effet pernicieux de la technologie des communications), familles éclatées, sont autant de facteurs qui rendent fragile l`apprentissage des aptitudes à socialiser et ce même chez les jeunes parents, donc difficile de les transmettre à leurs rejetons. Je me devais de vous élargir un peu le champs de vision car il est toujours hasardeux de parler de quelque chose que l`on ne connaît pas vraiment ! Je ne prétends pas avoir la vérité absolue mais à tout le moins, je parle de ce que je connais bien. Pas à travers mon chapeau. Tsé-veut-dire ! Ne le prenez pas mal mais si la solution était si simple, on l`aurait sûrementdéjà appliquer, non ? R.D. 2010

33

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 12:15 AM le 15.10.2011

Qu'est-ce que c'est ce mépris, qu'est-ce que vous savez de ce que je connais. J'ai une mineure en psychologie donc une année a temps plein, et j'ai travaillé quelques années dans le communautaire notament dans des résidences, et je connais personnelement bien des gens qui ont eu des problèmes. J'ai fait parti d'alateen pendant quelques années. Monsieur vous en savez moins que vous ne croyiez sur MON expérience et MES compétences. Celui qui parle a travers son chapeau ic c,est bien toi avec ton gros égo qui pense que seul son expérience et ses connaissances a lui ont de la valeur.
Je ne ferai étalage de toute ma vie ici, mais ta signature ton attitude méprisante envers les femme ta signature est sans équivoque. Je ne sais pas ce que tu cherches a prouver, mais regarde toi dans le miroir et le narcissique que tu vois est pas au dessus de tout le monde comme tu semble le croire.

34

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 12:15 AM le 15.10.2011

Qu'est-ce que c'est ce mépris, qu'est-ce que vous savez de ce que je connais. J'ai une mineure en psychologie donc une année a temps plein, et j'ai travaillé quelques années dans le communautaire notament dans des résidences, et je connais personnelement bien des gens qui ont eu des problèmes. J'ai fait parti d'alateen pendant quelques années. Monsieur vous en savez moins que vous ne croyiez sur MON expérience et MES compétences. Celui qui parle a travers son chapeau ic c,est bien toi avec ton gros égo qui pense que seul son expérience et ses connaissances a lui ont de la valeur.
Je ne ferai étalage de toute ma vie ici, mais ta signature ton attitude méprisante envers les femme ta signature est sans équivoque. Je ne sais pas ce que tu cherches a prouver, mais regarde toi dans le miroir et le narcissique que tu vois est pas au dessus de tout le monde comme tu semble le croire.

35

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 12:16 AM le 15.10.2011

Mon point de vu est basé sur mes expériences et mes connaissances et tu même sil est différent du tien il n,a pas moins de valeur. Le gouvernement est en train de faire une erreur en rendant plus accessible la drogue et décriminalisant la prise en donnant un support ''médical mon oeil, le jeune qui est curieu mais craintif va y aller se faire donner sa piquure et tomber dans le panneau du cercle vicieux et enrichir nos criminels. Une fois piqué il va ressortir de là et va faire quoi quand il va être dans la rue, comment il va trouver l,argent pour continuer? C'est irresponsable et complètement a côté de la track.
Quand tu vas chez les AA il ne te donne pas une bière ils te donne un café. Il ne t'encourage pas a prendre un verre, mais a demander de l,aide et te donner des valeurs pour te donner le gout de t'en sortir. Il faut vraiment avoir des oeillères et ne pas mesurer les conséquences pour supporter un tel projet.
Il y a distribution des aiguilles depuis plusieurs années. Est-ce que ça a diminué leur utilisation. Est-ce que le fait de les distribué a vraiment permi de diminuer le nombre de consommateurs?? NON Cette solution c'est juste bon a les enlever de la face des autruches pour ne pas les obliger a investir dans de vraies solutions.
La distribution de patch de nicotines aux frais de l'état ne fait pas arrêter les fumeurs de fumer, ça entretien leur dépendance entre leur chèques de bs pour qu'ils puissent continuer de s'acheter des cigarettes indiennes.
Cette initiative n,est pas une solution c,est contribuer au maintien du probléme.

36

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 12:20 AM le 15.10.2011

On s'imagine a tord que de toute façon tout les jeunes vont finir par l,essayer et que c,est mieux dans un milieu médicalisé. C,est faux. Mais en ayant un milieu sécurisé ça va augmenter le nombre de jeunes qui vont l,essayer. Pour une trop grande proportion malheureusement l'essayer c,est l'adopter. Ça stupide de prendre des décisions qui vont en couler plus quil va en sauver.

37

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 12:38 AM le 15.10.2011

A force de changer de contexte et de donner des exemples vous aller peut être réfléchir.
C'est illégale de conduire sans permis de conduire.
Si on peut aller chercher un permis sans cours, sans examen quelle sera la proportion de jeune qui iront chercher un permis?
Si ça prend un cours quelle sera la proportion de jeune qui iront chercher un permis?
Est-ce que ça affecte les statistiques de jeunes conducteurs impliqué dans des accidents qu'il y ait ou non un cours obligatoire?
Plus c'est difficile moins il y a d'usager.
Moins il y a d'usager, moins il y a d'accident impliquant les usagers de cet age.
Plus ils seront matures, moins il y a de chance qu'ils aient des accidents causé par l'insouciance du danger.
Avant 24 ans les jeunes ne sont pas assez matures physiologiquement et plus l'accès a des dangers leur est facilité, plus il y a de chance qu'il affronte le danger de manière inconciente et immature.
Les permis de conduire, l,accès au bar, a des seringues et des piqueries devraient définitivement ne pas être avant 24 ans. Et l'accès aux piqueries devraient être conditionnels a l'implication dans un programme d'éducation théorique et de groupe de discussion et de suivit individuel d,expert au minimum être une obligation pour y avoir accès.
Les jeunes devraient être traité dans des centrespour jeunes délinquants de force au début s'il le faut et avec du soutient ils finiront par comprendre que c'est un danger pour eux mais aussi pour la société et accepter la démarche.

http://www.chine-informations.com/forum/addiction-des-jeunes-chinois-aux-jeux-videos_17298.html

Quand on prend les grands moyens on obtien des résultats. Devenir responsable ça s,apprend.

38

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 1:42 AM le 15.10.2011

Du mépris, certainement pas ! Et c`aurait été un homme avec les mêmes propos qu`il aurait eu la même réponse. Traiter un jeune de force dans un centre de jour, pourquoi pas le faire amener par la police tant qu`à y être ! Allez-vous mettre des barreaux aux fenêtre ? Vous poussez le bouchon un peu loin. Et n`ai-je pas dit que je n`avais pas la vérité absolue ? Mais j`ai une expérince précise dans ce domaine avec un permis d`exercice comme professionnel de la santé (et aussi une mineure en psycho) et 30 ans de pratique. Nous ne partageons pas la même école de pensée et votre expérience en CHSLD est sûrement très valable, mais il s`agit de deux problématiques complètement différentes et c`est ce que je voulais souligner ! Pas de mépris mais un désaccord profond et une grande déception par votre attitude. R.D.2010

39

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 2:06 AM le 15.10.2011

J`ajoute à cela que les centres d`injection supervisée ont des professionnels formés pour ce genre de clientèle. Ils renseignent, éduquent, font de la prévention. Des travailleurs de rue y ont accès et établissent un premier contact afin de permettre à l`individu d`avoir un jour une chance d`avoir une vie et non survivre dans la rue jusqu`à ce qu`on le retrouve mort dans le fond d`une ruelle. Le VIH/SIDA, les hépatites sont en baisse légére mais tout de même en baisse chez cette population. C`est peut-être pas le Pérou mais je suis convaincu que c`est mieux que rien. Et je vais vérifier les statistiques de la Colombie-Britannique car je me demande s`il n`y aurait pas là aussi un peu d`espoir du côté du nombre de décès et de consommateurs. Je vous reviendrai là-dessus. R.D.2010

40

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 10:23 AM le 15.10.2011

Je ne ârle pas d,expériences acquises dans un CHSLD, mais dans des résidences en Ontario. Apparement vous ne connaissez pas toutes ma vie comme vous semblez le croire.
Concernant la volonté du patient de recevoir des soins, une personne malade n'est pas nécessairement bien placé pour prendre une décision éclairée. Vaut mieux commencer a rebâtir sa santé avant de lui demander de prendre part à la décision de se prendre en main. Ici au Québec on donne des droit et des choix a des personnes inaptes a prendre les décisions. de cette manière on entretien les maladies au lieu de vraiment prêter assistance au patient. Mais comme vous avez été formé et avez travaillé toujours dans la même vision, je ne suis pas surprise que vous soyez incapable d'en sortir pour voir d'autres solutions qui ont de plus grande chance de succès. Ici tout est accé a préserver les emplois des fonfons le plus longtemps possible et ces secteurs sont rarement efficaces.
D'autres modèles d'interventions existent ils sont mis en pratique ailleurs ou les considérations économiques et l'efficacité compte probablement plus parce que le client paie on doit prouver que ça sera efficace.

41

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 10:24 AM le 15.10.2011

D'autres modèles d'interventions existent ils sont mis en pratique ailleurs ou les considérations économiques et l'efficacité compte probablement plus parce que le client paie on doit prouver que ça sera efficace.

J'ai une amie très proche qui a été amenée contre son gré dans une résidence aux E.U. ou elle a été traitée pendant 2 ans. Elle avaient plusieurs problématiques graves mais est sortie de là totalement remise sur pied. Ça fait maintenant plus de 15ans qu'elle est sortie et a refait sa vie d'une manière constructive.

J'ai une autre amie qui avait 3 fils brillants mais l'un d'entre eux a choisi de joindre des gangs de rue, après plusieurs comparutions en court elle a demandé a rencontrer le juge, elle lui a dit qu'elle voulait sauver son fils, qu'il ne gache pas sa vie mais que les moyens utilisés jusque là n'avaient donné aucun résultats. Elle l'a prié de l'aider a sauver son fils. Il l'a envoyé dans un camp formateur ou on ne donne pas le choix de devenir responsable mais contraint car se n'est pas un choix individuel d'agir de manière responsable c,est une obligation social.

http://www.ourkids.net/troubled-teens.php


42

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 10:26 AM le 15.10.2011

La société individualiste a évacué cette notion de responsabilité sociale qui était a la base des lois. Ta liberté se termine ou celle des autres commence. On doit apprendre nos responsabilités pour pouvoir profiter d'une liberté. On doit respecter la vie des autres et sa vie si on veut mériter le privilège de vivre en société. Un comportement destructeur ne doit pas être accepté ni dans l'espace public, ni que socialement on nassume les frias des irresponsable. On a besoins de faire de grands changements dans nos programmes sociaux. On doit assumer les soins de santé, des gens qui se prennent en main. Ceux qui veulent détruire doivent en payer le prix. On va te dsoinger, on va t'incarcérer mais tu vas devoir travailler et assumer le cout de tout ça. On t,avance les frais car tu dois devenir une personnes respoonsable et contributive pour la société.
Autrefois tout le monde avait un rôle social et devait contribuer a bâtir la société. Les gens ne se cherchaient pas comme aujourd'hui et n'avaient pas le loisir de détruire librement.

43

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 10:27 AM le 15.10.2011

La vie d'un individu n'a de valeur que dans la mesure de ce qu,elle peut contibuer selon ses capacités. Mon film préféré est le scaphandre et le papillon. Pour bien des gens c'est ennuyant. Pour moi, c'est l,exemple que malgré les pires conditions physique quelqu'un peut contribuer a apporter quelque chose a la société.
On doit faire de l'implication communautaire une obligation sociale. C'est une façon de conscientiser mais de mettre l'épaule a la roue a tout les membres selon toujours leurs capacités.
Des droits ça vient avec ds obligations. Ce sont des privilèges pas des acquis innés. On doit apprendre a apprécier ce qu'on a et apprendre à donner.

44

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 10:28 AM le 15.10.2011

J'ai été adoptée et bien que j'aie été très gâtée on m'a appris a apprécier la vie et a considérer comme un privilège et non un droit tout ce que j'ai.
Je ne prends jamais rien pour acquis et essaye d,apprécier ce qui m'arrive. Je n'ai pas reçu l'idée que j'aie une place à moi, mais une plutôt une place a prendre du moment bien sur que ça ne soit pas celle de quelqu'un d'autres (pas qu'elle l'aurait eu de droit, mais qu,elle l'aurait mérité).

45

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 10:30 AM le 15.10.2011

C'est une façon différente de voir la vie. Contrairement à l'arbre qui a des racines profondes mais peu être déraniné quand le vent souffle fort. J'essaie de diriger malgré le vent ou je me poserai mais n'y prend pas de racine, comme l'oiseau je migre.
Ainsi je crois que la terre ne devrait être propriété des humains (ce mode d'occupation du territoire fait parti des problémes) Si plutôt les terrains étaient propriété collectives (coop) a l'entretien et l'usage de ceux qui y vivent en ayant la responsabilité de l'entretenir pour ceux qui vont suivrent on aurait un parc immobilier bien différent.
Des bâtiments durable et autosuffisants en coopérative (donc financé juste une fois ce qui réduit considérablement les coûts pour les occupants et permet d'avoir des logements de qualité pour plus de monde.

46

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 10:31 AM le 15.10.2011

Pour développer ce modèle on peut au départ pour les construire demander une part sociale pour les occuper. Ceux qui n'on pas les moyens peuvent l,avoir financée sur un long terme par le gouvernment). Mais ce faisant tout le monde paie et il reste quelque chose pour les suivants. Le parc immobilier ne prend pas de valeur autre que celle des couts de construction.
Les gaspilleux pensent que cette façon de faire réduit le nombre d'emplois dans la construction, au contraire ça permet d'économiser pour en construire plus et faire profiter plus de monde de logements décents. Et de développer des infrastrustures communautaires écoles, institutions pour répondre aux divers types de besoins.
Vous avez une expérience oui mais dans une façon de faire qui entretien les problèmes au lieu de les régler

47

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 10:38 AM le 15.10.2011

Personne ne connait jamais totalement une autre. Mon conjoint avec qui je suis depuis plus de 30ans, ne sais pas tout ce que j'ai fait dans mon travail. Il n'était pas avec moi au travail et je n'ai pas partager ce que j'y vivais chaque jour. Même chose à l'inverse. Même si on pouvait filmer quelqu'un dans chaque seconde de sa vie pendant 15ans ça ne nous révèle pas les détails de sa vie avant, et même comment il analyse et interprête les évèmnements qu'il vit. C'est la façon de s'adapter et de percevoir le monde qui nous entoure qui modèle notre façon de voir. Dna sune m^me famille ou les parents essayent d'agir de donner autant a chacun la percption de l'un et de l'autre change selon sa façon de le voir les évènements.
Je n'accorde que peut d'importance à l'histoire puisqu,elle représente le point de vue de fait choisis et présenté selon un but précis.

48

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 10:38 AM le 15.10.2011

Personne ne connait jamais totalement une autre. Mon conjoint avec qui je suis depuis plus de 30ans, ne sais pas tout ce que j'ai fait dans mon travail. Il n'était pas avec moi au travail et je n'ai pas partager ce que j'y vivais chaque jour. Même chose à l'inverse. Même si on pouvait filmer quelqu'un dans chaque seconde de sa vie pendant 15ans ça ne nous révèle pas les détails de sa vie avant, et même comment il analyse et interprête les évèmnements qu'il vit. C'est la façon de s'adapter et de percevoir le monde qui nous entoure qui modèle notre façon de voir. Dna sune m^me famille ou les parents essayent d'agir de donner autant a chacun la percption de l'un et de l'autre change selon sa façon de le voir les évènements.
Je n'accorde que peut d'importance à l'histoire puisqu,elle représente le point de vue de fait choisis et présenté selon un but précis.

49

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 10:49 AM le 15.10.2011

Dans votre option, vous vous attaquez à la Charte des Droits et Libertés canadiennes, pas seulement québécoise. La Cour Suprême vient tout juste d`invalider un jugement et remettre en liberté une meurtrière, en Colombie-Britannique je crois, et tout ça parce que les policiers n`ont pas respecté les droits de la dame durant les procédures. Qu`en adviendrait-il de la décision d`un gouvernement qui tenterait d`appliquer un programme tel que vous le proposez ? Selon moi, c`est pas demain la veille où on verra les choses bouger. Que faire en attendant, avec ceux qui sont en situation critique... Qu`en pensez-vous ? R.D.2010

50

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 11:56 AM le 15.10.2011

Il faut changer les lois et invalider toutes celles qui font parti des problèmes. On doit avoir un état de justice, avec des lois qui rendent l'individu responsable de lui-même mais aussi en société. Que les criminels paient pour leurs fautes. Pas de leur vie, c'est trop facile, mais en travail, en contribution. On doit le faire bénéficer de services pour le changer et l'obliger a dédomager les victimes. le gouvernement peut dédomager les victimes au nom du criminels envers qui le criminels devra rendre jusqu'au dernier sous. Mais pas juste avec de l,argent. Il doit assumer ses responsabilités en rendant services à la communauté. Il doit apprendre qu'il y a plus d'avantages a donner qu'à prendre.
Chnager les lois, pour vous c,est comme impossible. On doit garder la source des problèmes et essayer de composer avec ça. Quand on veut régler des problèmes on doit changer les choses et en profondeur. Toujours pelleter les problémes par en avant ne fait qu'augmenter la montagnes a gravir pour les traverser.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Publicité

Liens et outils

  • Mon portefeuille
  • Les fonds
  • Symbole Marché  

    Rechercher le symbole d'une entreprise