sympatico-finances

« Les créanciers et les spéculateurs dominent le monde... | Accueil | Tramway aérien à Laval »

Connaissez-vous bien votre tolérance aux risques?

L’attitude change quand les marchés sont en baisse, et 90% des actions seraient dictées par l’inconscient.

Quand le marché est haussier, vous sentez que vous avez une haute tolérance au risque, et quand il est en baisse vous réalisez que votre tolérance a radicalement chuté. C'est le cas pour plusieurs investisseurs.

Le conscient pousse à la persévérance et à la patience, mais l’inconscient dicte le contraire, quand les marchés baissent. Les plus récentes études en phycologie estiment qu'environ 90% de ce comportement est dicté par l’inconscient. Il est important d’échanger avec le conseiller financier sur cette attitude, lors des baisses majeures des marchés financiers, pour minimiser le risque d'obtenir de faibles rendements. Tel que répertorié par l'étude de Dalbar sur l'investisseur moyen, le rendement est de 5% inférieur au marché, car les investisseurs risquent probablement d’encaisser leurs pertes à chaque grande correction des marchés.

Selon des neurologues, les pertes financières viennent chatouillez la même zone du cerveau que celle relative au danger mortel. Il est difficile de résister à cette réaction de défense. C'est alors que la tolérance au risque peut changer radicalement au moment où les pertes temporaires incitent à "lancer la serviette", alors que d’autres investisseurs prennent part au marché et à d’intéressantes aubaines.

Le sentiment d'insécurité ou d'excès de confiance pousse les investisseurs à prendre certaines décisions irrationnelles. Les récentes pertes dans leurs placements réveillent en eux des souvenirs  inconscients. L'appât du gain, au contraire, est dicté par l’attirance inconsciente pour les jeux, l'aventure et le goût du risque.

Selon les psychologues Daniel Kahneman et Amos Tversky, « nous avons tendance à fonder nos prévisions à long terme sur des exemples de données à court terme ou sur des facteurs qui n’ont rien de pertinent. », tel qu’indiqué dans cette chronique.

Qu'en pensez-vous?

P.S: pour maintenir une bonne qualité d’échange, SVP, éviter les commentaires hors sujet et les propos dénigrants l'opinion des autres.
Ne cliquer qu'une fois pour envoyer un commentaire. Merci!

William André Nadeau
Gestionnaire de portefeuille
www.orientationfinance.com

 

Commentaires (185)

1

Commentaire de André
Laissé à 12:30 PM le 18.11.2011

Mr.Nadeau je suis en accord avec votre dire et celui de certains Neurologues.Le marchés boursiers est le plus GRAND des Casino.La perte financieres vient chatouillez la meme zone du cerveau que celle relative au danger de mort.Le gain financier chatouille la meme zone de cerveau que celle relative à la jouissance et au plaisir. La perte financiere (Bourse-Casino)chatouille la meme zone de cerveau au danger de mort et sa fonctionne très bien pour certains.Ils commettent l'acte de mort, ils se suicides.Quelle cote du cerveau! je ne peu dire.

2

Commentaire de Rustik
Laissé à 2:11 PM le 18.11.2011

Des articles de ce genre, parlant de l'aversion au risque et l'affection aux récompenses (concernant les transactions financières), ont déjà paru dans des revues tel que LaRecherche, Scientific Americain et Pour la Science. Généralement l'aversion au risque frappe plus fort que le plaisir de la récompense...

Le blogue de cette semaine vient encore mettre de l'eau au moulin des effets comportementaux sur les cours boursiers.

Est-ce que le petit joueur est plus affecté que le plus gros? Là, je ne partage pas l'avis de monsieur Nadeau. Je crois que le phénomène affecte tout autant les plus gros joueurs (sans remettre en doute les chiffres qui indiquent que le petit encaisse davantage de pertes). Le plus faible rendement (mesuré) du petit investisseur dépend, en relation avec ce phénomène, de deux facteurs selon moi:
1- Les plus gros ont davantage les mains liés. Je m'explique: encaisser ses pertes... il faut alors faire quelques choses d'autres avec l'argent encaissé (la placer ailleurs... même si c'est pour être dans des bons du trésors). Vendre 100 actions d'une cie et replacer autrement cet argent pendant un crash est plus facile que d'en vendre 100,000 et de choisir quoi faire d'autre avec cet argent!
2- Faire de "grosses transactions" affectent le marché. Celui qui en vend 100,000 actions par panique, va faire chuter davantage le titre et amener à des niveaux plus bas le petit. Alors que le petit n'a pas d'influence (ou presque) sur le gros.

Le petit investisseur ne doit pas seulement éviter de suivre ses instincts et impressions, en plus, il doit être en mesure de jauger les instincts et impressions des plus gros.

Au bout du compte ce sont les gros qui mênent le plus souvent la danse (là, je fais plaisir à certains^^), crash ou pas. Le petit doit tenter de se contrôler et de prévoir les pas de danses... pas évident, mais faisable.

3

Commentaire de André
Laissé à 2:57 PM le 18.11.2011

Nonabstant le montant que tu place(joue) a la Bourse où au Casino, tu te dois d'en avoir premièrement les moyens.Gagner où perdre est autre chose et n'as rien a voir avec le cerveau. Ex; Les REER, la majorité des familles Canadiennes et Quebécoises n'ont simplement pas les moyens de s'en procurer.Le ''gros''lui , s'en procure du plein montant alloué par nos ministères du Revenu et en plus ''bonus'' Un ''gros'' retour d'Impot. Petite injustice je crois.

4

Commentaire de Mario Bros.
Laissé à 6:05 PM le 18.11.2011

Le marché haussier ou baissier n'a aucune importance en Forex. Et donc le meilleur conseil est : Trade the trend.

Et la tendance... ce sont les GROS qui la dessinent. C'est pour cela que + souvent qu'autrement ce sont les Gros qui font les plus gros gains et réalisent les plus petites pertes. Et c'est avec de l'argent que l'on fait de l'argent.

Et comme j'ai mentionné à plusieurs reprises, il est plus facile pour un millionnaire de faire de la grosse argent même avec un rendement de crève-faim. Car 1% (par exemple) de 1 million = 10 000$. Or pour celui qui possède un pécule de 25 000$ il devrait accepter un tolérance aux risque de 40%. Il faut être fou pour espérer des rendements de 40%... à moins de jouer au poker ! hihihi Le tout pour le tout !

Donc en partant, le ''jeu'', le ''marché'', ''l'investissement'', appelé cela comme vous voulez... avantagera toujours le GROS. C'est le capital qui importe, c'est ce que tu as en main, et c'est cela qui va te servir pour démarrer. Et c'est beaucoup moins stressant investir 1 % de ton capital de 1 million, que 5 ou 6% d'un capital de 10 000$.

Le Gros deviendra toujours plus gros même avec des rendements de misères S'il est le moindrement intelligent il ne sera jamais dans la rue, mais augmentera son pécule vitam-éternam.

5

Commentaire de Mario Bros.
Laissé à 6:15 PM le 18.11.2011

Tout repose sur une question de temps. Comme chacun de nous ne vivons pas jusqu'à l'âge de 150 ans (hihihi) nous espérons faire des gains rapide... et de gros gains. Voilà la base, sinon la raison du risque. C'est une question de temps... simplement de temps.

Évidemment le Gros a besoin de moins de temps et peut se permettre de petits rendements. Tandis que le petit a besoin de plus de temps pour voir grossir son pécule, et de ce fait, est plus facilement attiré par le risque. Anyway, il n'a pas d'autre choix s'il veut acquérir une grosse fortune en l'espace d'une trentaine d'années. Je le redis encore (hihihi) le Gros sera toujours le + avantagé dans quelconque transactions financières. Il est le seul à pouvoir profiter des rendements de misère.

6

Commentaire de Mario Bros.
Laissé à 6:21 PM le 18.11.2011

Ne cliquer qu'une fois pour envoyer un commentaire. Merci!

Avant de nous donner ce message... posez-vous donc la question à savoir pourquoi on clic plus d'une fois !

Quand on clic sur envoyer le message... ça n'envouaiye PAS le message !!!!! La ''machine'' ne veut pas prendre notre commentaire !! Pis ça c'est fatiguant en sirop de calmant !

Je refais un dernier essai...

7

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 8:39 PM le 18.11.2011

Personnellement, je ne dois pas faire partie de la majorité qui a une tolérance aux risques proportionnelle à la disponibilité des aubaines du marché. Ma tolérance aux risques est faible, je l`avoue. Je n`ai pas grand-chose en commun avec les traits de caractère du « gambler » ! Est-ce ma nature profonde de scorpion ou mon côté féminin de sécurité financière ( il est anthropologiquement reconnu que l`homme et la femme ont un rapport à l`argent qui est différent), je ne sais trop ! Mais mon rapport avec l`argent en est un strictement de sécurité et d`indépendance financière ! J`ai travaillé comme un forcené, payé mes impôts, contribué à la société de différentes façons, alors hors de question de dilapider ce que j`ai mis tant d`efforts à accumuler. Plutôt que de le perdre en risquant, je préfère le partager et ajuster mon train de vie en conséquence. Pour moi, c`est par là que passe le bonheur et la tranquillité d`esprit. Que l`on soit gros ou petit, l`impact du risque peut être différent mais dans les 2 cas, visez trop gros n`amène pas le bonheur et la satisfaction. Le gros n`en a jamais assez et cause beaucoup de dommages autour de lui justement par son appétit féroce. Peu importe les dommages collatéraux, j`en veux plus! Regardez où cela nous a mené, en tant qu`humanité ! Différence pauvre-riche de plus en plus grande, crise économique mondiale, crise humanitaire mondiale, crise écologique mondiale. L`homme réalise beaucoup trop tard qu`il risque fort d`être l`instrument de sa propre perte. Je ne suis pas plus saint qu`un autre mais je préfère diversifier mon portefeuille pour amoindrir mon risque et participer à l`économie. Mes avoirs me profitent et profitent également à l`économie peu importe le niveau. Mais contrairement au gros « requin » ou au petit « gambler », quand je me couche le soir, je dors du sommeil du juste et n`ai pas de craintes d`avoir nuit à quiconque durant ma journée. Je réalise que c`est « pépère » comme raisonnement mais c`est aussi plus équitable pour la société dont je fais partie. R.D.2010

8

Commentaire de Pier DeBonnefoi
Laissé à 8:49 PM le 18.11.2011

C'est vrai que la tentation de vendre et d'absober les pertes est une dure réalité. Même d'aucun se disent qu'ils auront un crédit d'impôt sur leurs pertes et que finalement, ils pensent qu'ils perdront moins. loll

Si ce n'est pas ça un cas de misère humaine de la classe moyenne des investisseurs !

Il faut résister à la tentation. Par contre, ce n'est pas mauvais de vendre un titre à perte et en racheté un autre qui remontra plus rapidement que celui qu'on vend. Donc y a toujours un suivi à faire.

Ceux qui disent ''touchez à rien'' lorsque les marchés vont mal, c'est eux qui vous font perdre des aubaines. Pourquoi se priver de vendre un titre qui va rester mauvais quand le marché va reprendre ? Vaut mieux s'en débarasser le plus tôt et trouver le titre qui va remonter + vite que celui qu'on a vendu.


Donc, le principe est assez simple et efficace, sauf qu'il faut être sûre de notre nouveau choix '' aubaine ''

Bonne croissance !

9

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 11:55 PM le 18.11.2011

Je regardais les nouvelles aujourd`hui et l`intolérance du peuple grandit. Et je ne dis pas cela d`une manière prétentieuse ou péjorative, simplement que je suis un choyé de la vie. Avec raison. Pour eux, la tolérance aux risques, c`est une utopie, ils n`ont plus rien à risquer à part peut-être leur vie. Grèce, Espagne, Koweït, É.-U., Italie, France, Syrie, Egypte, bref un peu partout dans le monde, les indignés sont maintenant légion. Cela sera-t-il suffisant pour que les gros financiers de ce monde reconsidèrent leur façon d`agir ? Je n`ai pas de réponse toute faite ! Je suis ambivalent. Une part de moi voudrait que la réponse soit oui et le plus tôt possible afin de limiter le nombre de victimes. Et l`autre part se demande jusqu`où ira la mégalomanie de ces hommes… Et là, malheureusement, je crois que c`est un risque que nous devons tous prendre, on nous y force ! Je ne sais trop quelle zone de mon cerveau travaille, en ce moment, mais cette situation m`attriste… À part diffuser de l`information pour augmenter la vigilance de tous et chacun, que pourrions-nous faire concrètement qui puisse attirer leur attention et leur compassion. En sont-ils seulement capables ? Où avons-nous affaire à des mésadaptés sociopathes trop imbus d`eux-même et de leur fortune, par surcroît ? Comment voyez-vous les choses, vous avez une opinion à partager sur le sujet, des idées concrètes pour améliorer cet état de fait ? R.D.2010

10

Commentaire de André
Laissé à 7:47 AM le 19.11.2011

Comm.7 RD2010.&blogueur(ses). En tout humilitée et sans préjudice.
Je reconnais dans vos propos des paroles de Sagesse et sur certain point y voit mon propre chemin de Vie.Oui, je n'ai pas grand chose mais se que j'ai gagné durement par mon travail je ne lipaderai point.Le peu que j'ai j'essaie quand meme de le partager avec mon prochain et croyez-moi sa fonctionne tres bien.Je recois au centuple se que je donne au autres.Voila le placement le plus payant sur cette planète.Pour moi ont s'incarnent sur cette planete comme premierement (etudiant de la Vie ) et à l'age avancé devenons Maitres; pas tous bien sur mais j'en reconnais UN en vous.La Source vous habite.

11

Commentaire de André
Laissé à 7:59 AM le 19.11.2011

Comm8 Pier DeBonnefoi.
Très bien dit et je me permet d'en rajouter. La Bourse peux-etre comme quand ont vas faire notre grocerie.Chaque fois qu'ont cours les aubaines c'est un gain assurée.Bien sur, ne pas dépenser $10.00 d'essence pour sauver $8.00 sur la grocerie.

12

Commentaire de André
Laissé à 8:48 AM le 19.11.2011

Comm9 RD2010&Mr.Nadeau.
Mr.Nadeau,je crois que votre blogue se doit de rester,j'y retrouve se que l'humanité a le plus besoin de nos jours sois; Le Partage. les $$$$ se rtrouvent dans la poche de 1% de la population mondiale.
RD2010; mon opinion.
Les Indigné(es) du Monde ont besoin plus que jamais de l'appui de leur peuple.Se sont des agneaux à l'abbatoir.Les propriétaires de l'abbattoir(lElite).Ils les fonds disparaitre de jours en jours. Peu-t-on ensemble créer un site web où tous les Indigné(es) et le peuple pourrais se joindre,un petit peu a la fois. Moi je suis un gros -0 en informatique.

13

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 9:09 AM le 19.11.2011

Bonne opportunité de développer des coopérative. Elles reposent sur les épaules, la main d'oeuvre etl'investissement d'un groupe de travailleur prêt à prendre en charge sa destiné.
En se serrant les coudes, en partageant le risque, en assumant ensemble le développement de la richesse dans leur coin de pays.
Au lieu de regarder ceux qui ont du succès et de les copier pour entrer en compétition dans leur marché. Regardez ce qui manque dans votre région, tant mieux si le marché potentiel est plus vaste et couvre le Québec voir les exportations. Dans un premier temps viser la création d'entreprises qui pourront s'autosuffir à partir même de votre région.

14

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 9:10 AM le 19.11.2011

Ou bien regardez quelles sont les ressources de votre régions. Comment les transformer pour augmenter leur valeur et aller chercher un profit intéressant.
Facile, on doit répondre aux questions ou, quand, comment, pourquoi.
Ou? Dans votre région
Quand? Maintenant, le momentum est bon $$$ aide
Comment? Quelles sont vos compétences, ressources, celles de partenaires potentiels.
Pourquoi? Parce que vous voulez être autonome et développer la richesse de votre région, des futurs générations et faire parti d'une équipe engagée dans la réussite.
Parlez-en cherchez autour de vous des gens intéressés à s'investir dans la création d'une entreprise coopérative dans votre région.

15

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 9:11 AM le 19.11.2011

Ou bien regardez quelles sont les ressources de votre régions. Comment les transformer pour augmenter leur valeur et aller chercher un profit intéressant.
Facile, on doit répondre aux questions ou, quand, comment, pourquoi.
Ou? Dans votre région
Quand? Maintenant, le momentum est bon $$$ aide
Comment? Quelles sont vos compétences, ressources, celles de partenaires potentiels.
Pourquoi? Parce que vous voulez être autonome et développer la richesse de votre région, des futurs générations et faire parti d'une équipe engagée dans la réussite.

16

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 9:12 AM le 19.11.2011

Parlez-en cherchez autour de vous des gens intéressés à s'investir dans la création d'une entreprise coopérative dans votre région.
Faites des appels à tous. Pour trouver des idées. Quand vous avez trouvé votre projet, allez chercher toutes les ressources les réseau capable de vous aider tout en limitant le nombre de personnes au minimum qui sont au courant des détails de votre projet.
Ressources disponible
http://economiesocialequebec.ca/
http://www.investquebec.com/fr/index.aspx?
Avoir des projets à court, moyen et long terme développer la vision de votre l'entreprise.

17

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 9:14 AM le 19.11.2011

S'entourer de personnes qui la partage, ne pas compter ses heures, ni se laisser décourager par les démarches qu'ils faudra faire et la paperasse qu'il faudra remplir.
Aller chercher le support de groupe d'iade au démarage de coopérative pour partir sur de bonnes bases et profiter de réseau de contacts suceptibles de vous aider à ouvrir, voir défoncer des portes.
Viser la production de produits et-ou services de qualités plutôt que la production de produits cheap en grande quantité. Vous pourrez ainsi sur la miser de la clientèle et développer différents à moyens et long terme sur le développement de produits et services en ayant un marché fidèle vous pourrez survivre en période de crises économique.

18

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 9:15 AM le 19.11.2011

Plus on est proactif et a envisagé dès le départ les différents scénarios de difficultés, on a une longeur davance et préparé les façons de minimiser les impacts.
être enthousiaste et déterminé voilà l'attitude qu'il faudra adopter chaque matin au levé du jour, s'il est vrai qu'à chaque jour suffit sa peine, la détermination et la planification sont garant de succès. POur chaque problème il existe 10 solutions. Donc se mettre en mode solution.
Imaginer(vision), créer(solutions et planification) et travailler(développper nos compétences, se tenir informé marché-savoir, investir temps et énergie en utilisant les meilleures pratiques et s'ajustant pour satisfaire à 100% notre clientèle, aller chercher les meilleurs pour nous supporter).

19

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 9:16 AM le 19.11.2011

On doit refaire ce processus continuellement, ne jamais s'assoir sur ses lauriers, innover et développer et produire des produits et-ou services de qualité dont tout les partenaires sont fiers et engagés à bâtir.

Faire le ménage régulièrement, réaffirmer ses choix sur les produits et-ou services qu'on continue de produire, signer un contrat d'engagement chaque année avec tout les membres de l'équipe, partenaires et les fournisseurs, s'assurer de l'engagement de chacun et inviter à partir ceux qui ne sont plus intéressés

20

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 9:20 AM le 19.11.2011

Investir et développer sa région c,est s'enrichir, mais aussi enrichir les générations qui suivront, donc contribuer à diversifier et améliorer les conditions de vie pour assurer la pérénité de nos services publics(santé, éducation, infrastructures routières et accès à l'eau potable et environnement de qualité et maintient de sécurité physique.
Il faut réfléchir maintenant aux conséquences de ne pas investir dans le développement de notre économie et devenir partenaire de notre développement.

21

Commentaire de Michel S.
Laissé à 9:20 AM le 19.11.2011

Que des commentaires intéressants, que je partage presque totalement, cette fois-ci!
Ça fait du bien! Pas d'inflation verbale ni propos moralisateurs hors sujet.
À retraité 2010, je dis que si je n'écrivais pas sous mon vrai nom en tout temps, je me serais choisi un patronyme de retraité 2004 ET, selon tes dires, ma situation de vie, de finance et d'état d'esprit face à la gestion de mes avoirs ressemble étrangement aux tiens. Donc même constat, même approche à l'exception du désir de lutter contre les gros rapaces qui foutent encore plus le bordel par leur avidité sans limite chez les petits investisseurs.
Mon expérience de défenseur de la veuve et de l'orphelin me dicte que tout seul ça ne donne rien. ET contrairement à l'angélisme de croire que les requins égocentriques et autres spéculateurs vénaux et véreux, vont, un jour prochain, se contrirent et s'amender d'eux-mêmes, je sais qu'il faut collectivement les y aider, voire, les y contraindre.
Seules des règles sérieuses d'imposer les gains excessifs afin de mieux répartir la richesse sont gages d'un meilleur avenir, pour les gros comme pour les petits. Buffet et d'autres BIGS intelligents l'ont compris. Si tu te goinfres dans l'assiette à beurre au point de frustrer les autres jusqu'à ce qu'ils capotent et explosent quand ils n'ont plus rien à perdre, tu te tires dans le pied et tu es un exploiteur doublé d'un imbécile congénital. L'Histoire de toutes les révoltes et révolutions en font la démonstration, hélas toujours douloureuse!

22

Commentaire de Michel S.
Laissé à 9:42 AM le 19.11.2011

Oups! Quand j'ai écrit et félicité tous les blogueurs, nous en étions aux commentaires #11. Depuis, 8 commentaires de suite de l'engence nous sont tombés dessus!! Désolé!

23

Commentaire de JOLIANNA
Laissé à 9:52 AM le 19.11.2011

JE CROIS A MON HUMBLE AVIS
QUE LE MIEUX CET D INVESTIR DANS L ACHAT D UNE PROPRIÉTE
CET UNE VALEUR SURE SANS RISQUE CAR SI VOUS LA REVENDEZ APRES QUELQUES ANNÉE , EN PLUS DE RECUPERER VOTRE ARGENT VOUS ALLER FAIRE UN BEAU PROFIT....SI VOUS PAYER UN LOYER AU BOUT DE 50 ANS VOUS VOUS RETROVER DEVANT RIEN
LA BOURSE CET BIEN BEAU MAIS CET TRES RISQUER ET LES INTERRETS DANS LES BANQUES CET DE LA FOUTAISE POUR LES CHATS
RIEN NE SERT DE CHIALER SUR LES 1 % DES RICHES
L IMPPORTANT CET DE BIEN REFLÉCHIR ET DE SE SERVIR DE SA TETE

24

Commentaire de André
Laissé à 10:48 AM le 19.11.2011

@lagentefeminine;
Madame, vous avez entierement raisons sur tous vos points et c'est exactement se que le peuple se doit d'entendre et de mettre en pratique. Sortir de notre zone de comfort,SE lever,agir,prendre des risques.Vous citez içi l.une des vrai solutions pour nous le Québec.Non le Québec n'existe pas et née pour un'' petit pain''.NON le Québec n'est pas le porteur d'eau du Canada.Ne lacher pas, ont vas réussir (ceux qui le veule,le désir, et en reve) Continuer de partager La Bonne Nouvelle.Merçi.

25

Commentaire de André
Laissé à 11:25 AM le 19.11.2011

@Joliana,
Oui, vous avez raison ,l'achat d'une propriété est un placement sure.C'est un des désir normal de tout jeune couple qui veux fonder une famille avoir UN chez-soi quoi.Les Banques en retirent des milliards de profit.Des millions de famille ne peuvent tout simplement se le payer malgré tous l' effort qu'ils y mettent.Il y as des riches dans se monde qui le méritent et qui en ont suer un coup pour y parvenir.Ont peu facilement les reconnaitre.Le 1% des riches donc il est question içi sur se blogue sont ceux qui ont malhonnetement obtenue ses fortunes, au détriment des plus pauvres.Ont peu facilement les reconnaitres.Merçi.

26

Commentaire de Calvin27
Laissé à 11:57 AM le 19.11.2011

JOLIANNA rien n'empèche un crash des prix des maisons. La preuve est du côté Américain. Ils ont mis tout leurs argents dans les maisons. Ils ont fait monter les prix et le tout est tombé de plus de 50% à bien des endroits. Alors, allez répéter votre commentaire à ces personnes qui sont près de leurs retraites, investit et rénové leur maison qui à chutée de 50% du prix avec qu'une dizaine d'années à vivre. 50% de gain en prix de maison c'est dur à combler sur une dizaine d'année. Et n'aller pas croire que ce crash immobilier n'arrivera jamais au Canada car un jour il arrivera à vous, vos enfants ou arrière-petit enfant qui auront la corde au coup pour arriver à s'en payer une car le prix des maisons en ce moment augmente plus vite qu'un salaire et une débacle arrivera c'est sur.

27

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 11:58 AM le 19.11.2011

Acheter une maison n'est pas la meilleure façon de se loger. Ça enrichit les banques, parce qu'elles sont financées, refinancée tant qu'elles tiennent debout. En attendant au moment de déménager dans une résidence de personnes agées le gouvernement pourra vous surtaxer sur l'augmentation de la valeur et vous charger le gros prix pour votre logement en résidence aprce que vous allez venir juste d'encaisser des revenus.
Une coopérative d'habitation coute généralement 35% de votre revenus jusqu'à valeur comparable dans le marché locatif(beaucoup moins qu'une maison privé puisque l'augmentationdes prix de location est bien en deça des couts de refinancement de maisons priveés+les couts d'entretien).
Une coopérative réparti le cout d'acquisition sur pr`s de 50ans (si c'est une construction durable), le taux d'intérêt est plus bas, et vous n'y consacrez qu'un faible pourcentage de votre budget, ayant donc plus d'argent a consacrer a votre style de vie et vos placements de retraite. Au moment d'entrer en résidence vous dn'aurez pas de revenus de vente et aurez un cout de logment moindre. Vous y serez chez-vous aussi et aurez un meilleure voisinage puisque ceux-ci sont partenaires avec vous du projet et suivent les mêmes règles de vie. Coopération, entretien, calme, vigilence de quartier, entraide, souvent jardins communautaire, cuisine collective, échange de services.
Une vie plus riche a tous les niveaux.

28

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 12:15 PM le 19.11.2011

Bien sur que oui. la meilleure fa¸on de défendre nos intérêts dans le Canada c’est a l’assemblée nationale a Ottawa. Et si on est pas assez de membre au NPD, même si les élus sont d’ici ils doivent se plier aux exigence du parti. Prenons notre place et défendons nos intérêts dans ce parti. On fait maintenant parti de l’oposition officielle(composée d’un grand nombre de Québécois). M. Harper en agissant en impérialisme perd des appuies au Canada et pourrait bien voir les élus de son parti démissionner et joindre le NPD sil se tiennent assez serrés pour défendre les intérêts des Canadiens.
Joignons le parti en grand nombre et défendons les intérêts(environnement, développement durable, culture, protectionisme de nos entreprises et de notre marché). Cessons de donner nos ressources aux américains, de se faire dicter nos décisions(militaire, ressources énergétiques et naturelles, maintenant sur désignation linguistique des postes de pouvoir au Canada).
Nos médias évacuent la question, ne parle pratiquement pas des élections du chef de l’opposition pour que les québécois ne prennent pas de carte de membre et ne participent pas. On voit ou ça mène de rester à l’extérieur du débat, on reste à l’extérieur des décisions du gouvenrment.
La séparation n'est pas une option. L'autonomie ça s'acquière quand on assume les responsabilités, le statut ne se demande pas, il s'impose quand on est autonome.
Allez essayer d'en imposer aux entrepreneurs qui ont bâti des empires à partir de rien, la fierté et les exigences ¸a s'imposent naturellement quand on a bâti son autonomie on ne peut empêcher quelqu'un d,autonome d'imposer ses exigences. L'autodéterminisme ça ne se demande ni se refuse. C'est un statut qui s'impose.
Regardez les relations Chine -E-U. Qui en impose à qui? Les américains peuvent bien fermer leurs marché aux chinois s'il le veulent, est-ce que les chinois vont en souffrir? Il rappeleront leur prêts et les américains n'auront pas le choix.
Qu'est-ce qu'il peut faire le prétendu président du monde devant la crise enropéenne. Il ne font rien. Le sauvetage vient des économies chinoises, russes, indes. Si on votait un désarmement planétaire les américains n'auraient d'autres choix que d'abdiquer puisqu'ils doivent leur chemise et qu'ils ne pourront même pas s'en fabriquer une autre.

29

Commentaire de Lyne
Laissé à 1:39 PM le 19.11.2011

Com 27, Michel, S: merci pour le sourire, puis petits rires que ton com à provoqué en moi...j'étais morose, mais moins maintenant.
personnellement, la combinaison est simple: porter des chaussures qui vont à ses pieds: qu'on peu payer selon nos moyens, en pensant que je devrais en achter d'autres mais pas sur mes cartes de crédits.
Équilibrer ses dépenses et les dapater à ses revenus et non l'inverse.

30

Commentaire de André
Laissé à 2:41 PM le 19.11.2011

Comm.28 lagentefeminine. Oui je me répete encore ,je suis SOUVERAINISTE. Mes ancetres habitaient le pays nommé Nouvelle France qui incluait la plus grande ville Québec et une ville secondaire nommé Hochalaga au environ des années 1600 et quelques. En se temps la il y avait un terme autochtone ''KANADA''. Non, se n.était pas le nom d'un pays a se moment.Au dernières elections j'ai vote NPD et pour la 2ième fois de ma vie j'ai gagné mes élections au Fédérale.La première etait dans le temps du Block Mr. Lucien Bouchard. qui lui semble avoir écouter le terme Anglais'' If you can't beat them! Join them. Mr Latton a amenér avec lui, dans sa tombe, toutes mes espoir pour nous le Québec. Sa fais plus que 40 ans que sa dure, je n'en peu plus.Le jour où le Québec décideras de reprendre l,Indépendance de son Pays se seras le Grand jour,si il ne le fais il deviendra comme le peuple et les nations Mayas,Incas,Toltèques,ect. Tous furent mais ne sont plus que légendes. C'est le Premier Ministre du Québec que je veux voir à l,ONU, au G9 au G21 avec jamais une invitation à participer à une réunion des Bilderbergoristes. La présence de Mr Harper PM du Canada a cette réunion est juste en soi, les Canadiens vont devenir Américains sans leur consentement.

31

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 3:28 PM le 19.11.2011

Comm.29 @ Mme Lyne, votre analogie est tout à fait à propos et aborde indirectement le sujet de cette chronique. Les chaussures sont confortables si vous avez la bonne taille et choisit le bon modèle. En général, plus ça « flash », plus ça coûte cher et le confort est en général moindre. Au contraire, si vous chaussez plus grand que votre taille, vous risquez de les « perdre » ou perdre l`équilibre !... Équilibre dans le sens de perdre le sens des mesures, perdre de vue votre capacité aux risques, perdre vos chaussures, peut-être même y perdre la santé…Savoir distinguer ce que l`on veut et ce que l`on peut obtenir, c`est là que réside le piège dans lequel bien des gens se laissent prendre. Quelle est notre tolérance aux risques face à la facilité d`obtenir du crédit ? Trop de gens manque d`information et de formation face au crédit. C`est un outil essentiel à toute entreprise même coopérative car à ma connaissance, peu nombreux sont ceux qui peuvent démarrer un projet en payant tout comptant ! Donc, un plan d`affaire digne de ce nom et un budget prévisionnel réaliste s`imposent. Mais même si on veut se soustraire à l`emprise des bailleurs de fonds, c`est impossible au début ! Je parle d`expérience. Vous avez beau avoir les meilleurs produits et être intentionné de donner le meilleur service, ce n`est pas ce qui fera circuler la clientèle dans votre établissement. Et par conséquent, ce n`est pas non plus ce qui vous permettra de rembourser votre capital de risques de départ. Tout ça prend du temps et comme on le sait, le temps c`est de l`argent.R.D.2010

32

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 4:50 PM le 19.11.2011

Acheter une maison, ça peut être un bon investissement si on respecte certaines règles de base. Tout d`abord, n `accède pas à la propriété qui veut. Maintenant que les lois exigent une mise de fond de l`ordre de 20% de la valeur de la propriété convoitée au Canada, cela modère les ardeurs et ce n`est pas plus mal, car l`accès au crédit est tellement facile que les risques de bulles immobilières en est presque décuplé. C`est le phénomène que l`on a observé chez nos voisins américains, cette année. On tente, par ces nouvelles mesures, de réduire les risques de voir la même chose se reproduire au Canada. Même dans les phénomènes de logements sociaux ou en coopération, une mise de fond est nécessaire et le financement n`est pas évident. Trop de variables et d`impondérables sont en cause. Malheureusement, la loi du marché dicte la marche à suivre. Dur constat, mais réaliste ! Si on a les moyens de devenir propriétaire, l`accès à ce privilège devra être calculé selon un budget qui n`excède pas les 30% du revenu brut gagné. Sinon la qualité de vie risque d`en souffrir. De plus, la dette contractée lors de cette acquisition devra représenter la priorité du budget. Plus on règle la note tôt, mains le système profite de nous!
Le modèle coopératif est un bon modèle, mais il ne convient pas à tous et à toutes les situations. Il a en plus, le vilain défaut d`être difficile à défendre auprès des financiers car trop souvent, trop d`individus sont impliqués et cela, les financiers n`aiment pas. De plus, la compétitivité dans le marché actuel est extrêmement difficile. Même si vous offrez à une famille de faire partie de la coopérative, si le budget de celle-ci ne permet pas ce luxe, c`est foutu ! Si maman ou papa se rend compte que le bœuf haché est moins cher que votre prix, soit x- 1.00$, l`accumulation de ces économies pourra leur permettre de fournir du lait à leurs enfants jusqu`à la fin du mois et cela, on ne pourra le leur reprocher! R.D.2010

33

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 5:26 PM le 19.11.2011

L`assemblée nationale, c`est au provincial. Au fédéral, c`est la Chambre des Communes, dont le pouvoir législatif dépend de la majorité des sièges obtenus lors des dernières élections. De plus, le Sénat qui entérine les décisions de la Chambre des Communes, officialise le tout. Or, si vous avez un parlement dont la majorité est conservatrice, et que le Sénat est lui aussi, à majorité conservatrice, c`est dire que M. Harper a toute la marge de manœuvre dont il a besoin pour réaliser ses projets et remplir le carnet de commandes de ces « redevables » ! Donc, penser, à mon humble avis, que le « NPD » pourra y changer quelque chose, ça relève du défi du super rêveur car on est loin, très loin de la réalité ! Dans les conditions actuelles, même la Souveraineté est difficile à envisager! Les Québécois devront d`abord finir par s`entendre sur le pouvoir à élire. Le 50% plus 1, ou même le 51%, ce n`est pas suffisant pour avoir une société qui désire vraiment se prendre en main. Cela devra être sans équivoque, car à la face du monde, nous devrons exposer une volonté ferme de notre désir de contrôler notre destinée ! R.D.2010

34

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 7:49 PM le 19.11.2011

Quant aux risques financiers, cela dépend des créanciers du départ. Une banque, quelle qu`elle soit, ou même un mouvement coopératif (Desjardins) y pensera à deux fois avant de s`aventurer sur un marché dont les variables sont trop volatiles… Donc, il n`y a pas de formule magique ! Si votre projet est bien étoffé et offre des garanties suffisantes, vous aurez le financement nécessaire pour le démarrer mais le rendement devra être au rendez-vous sinon, vous êtes dans le trouble !
L`achat d`une propriété demeure un bon investissement si l`on n`a pas visé trop haut ! Pour tous ceux qui achètent dans les régions rurales, les aubaines sont bonnes et rentables car ça ne peut que gagner en valeur. Nombreux sont ceux qui, de plus en plus, quittent les villes pour avoir une résidence dans un lieu paisible et abordable. Cependant, si vous êtes en zone urbaine, la règle peut être changée… À vous de vérifier le rôle d`évaluation des 3 dernières années et de voir si le prix demandé correspond au marché…
Comm.30 M. André, je crois que vous avez raison, le NPD et son pouvoir, ne sera possiblement qu` un feu de paille car le danger d`avoir un chef charismatique, c`est que s`il part, le parti est livré à lui-même et n`est pas toujours prêt à faire face à la situation. On en a confirmation quand on réalise que 9 candidats différents prétendent à la chefferie. C`est pas gagné! Et pendant ce temps, Harper rit dans sa barbe et passe d`un projet de loi à l`autre sans être trop inquiété… Ça, c`est la démocratie dénaturée! Mais encore là, les québécois n`ont pas vu venir le coup ! Ils ont voté avec leur coeur et leur écoeurantite ! Pas avec leur tête, qu`il aurait dû écouter davantage. Si l`émotion du moment continue à dicter notre conduite électorale, nous sommes perdus, selon moi !R.D.2010

35

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 8:16 PM le 19.11.2011

Comm. 23 à Jolianna, vous avez raison dans la mesure où certaines règles sont respectées. Référence mon comm . 34 …Se servir de sa tête, là est le nœud du problème. Il faut se distancier de l`émotivité du moment et cela n`est pas facile à faire, comme le souligne M. Nadeau dans son dernier commentaire. Regarder froidement le financement d`une maison que nous rêvons posséder, c`est pas évident… Mais le risque financier nous appartient ! Il faut savoir se servir de sa jugeotte, point barre ! R.D.2010

36

Commentaire de j.soliman
Laissé à 8:24 PM le 19.11.2011

Saut,

C'est une verte de la Palisse de dire que les Riches,honnetes ou pas font des enefices dans toute situation,meme et surtout en temps de crise.Ils peuvent se permettre de faire de plus petits gains qui ne les ruinent pas.
A bon entendeur salut!

37

Commentaire de j.soliman
Laissé à 8:31 PM le 19.11.2011

Corrections

salut au lieu de saut

benefices au lieu de enefices

38

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 8:37 PM le 19.11.2011

Ce qu`il y a de dommage avec le mouvement coopératif Desjardins, c`est qu`il n`est pas taillé pour permettre l`entrepreneuriat. On offre toute une gamme de produits personnels, mais en affaire, si vous voulez emprunter 10 000 $, vous aurez besoin de 10 000 $ en garantie. Je parle d`expérience. En 1984, alors que je démarrais en affaire avec un associé (en plus), c`est exactement ce qui m`est arrivé. »»»Nous nous sommes donc présentés à une banque, et voilà que rien ne posait problème. En gérant le tout avec le GBS, me voici à la retraite bien avant tous ceux de mon âge, comme quoi la Coopération n`est pas magique ! R.D.2010

39

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 8:39 PM le 19.11.2011

les coopératives produisent de la richesse qui demeure ici, tout en créant des emplois de qualité, payés en fonction des revenus générés. Pour moi l'avenir du monde est là.
En créant des coopératives autosuffisantes, qui peuvent recevoir un coup de pouce de départ et des prêts `faible taux du gouvernement ou mieux des investisements de la communauté avec des garanties du gouvernement.
les investisseurs d'ici seraient assurés d,avoir de bons rendements tout en s'assurant que les fonds servent au développement de notre économie, à l'extérieur du contrôle des étrangers, en maintenant la propriété et la richesse ici.

40

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 8:40 PM le 19.11.2011

regardez les coopératives Desjardins, les coopératives agricoles, les coopératives d'habitations, c'est vraiment créer de la richesse, en demeurant maitre de la propriété et en créant des conditions de travail gagnante quand ce ont des coopératives de travail.
Il faut comprendre que le mouvement desjardins ne sont pas des coopératives de travail, il serait encore plus performant si ça l'était.
Pourquoi ne pas favoriser le développement de tel entreprises dans les secteurs publics ou bientôt on rique de ne plus pouvoir assumer la facture.

41

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 8:42 PM le 19.11.2011

cliniques générales, dentaires, optométrique, hôpitaux, centre de soins longue durée, maisons de fin de vie, résidence familiale de services supervisées, écoles, garderies, services de garde, spa, complexes hoteliers, pont habités, transports urbains, interurbains, entreprises d'exploitation et de transformation des ressources agricoles, naturelles, énergétiques, aquaculture, recyclage, fabrication de produits durable, services loisirs, pleins air, sportifs, etc etc coopératives. Tout ce qui existe peut aussi exister en coopérative.
Ce n'est pas du communisme, ça n'estpas du socialisme, ce sont des entreprises qui ont plusieurs partenaires et légue la propriété à la relève. Au lieu d'enrichir les banques et d,exporter les profits et la propriété elle demeure ici.

42

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 8:43 PM le 19.11.2011

Des coopératives d'habitation ne sont pas obligées d'être modestes, il peut y en avoir des luxueuses, ça n'est pas synonime de faible qualité et pas nécessairement subventionné. Par exemple un complexe immobilier haut de gamme en coopérative serait avec des parts sociales élevées, un financement jusqu'`50ans et des cout de location comparable aux locatifs sur le marché.
On peut avoir un pourcentage par exemple de 25% des unités peuvent être subventionnés en parti et permettre a des gens avec des revenus insuffisant de se qualifier.
Dans tout les domaines éducation, santé, transports, etc etc on peut fixe un pourcentage de 25% par exemple d'usagers subventionnés, soit pas la coopérative elle-même soit par l'état.

43

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 8:45 PM le 19.11.2011

Ça pourrait diversifier l'offre de service par exemple et diminuer les coût sociaux des garderies, écoles, santé etc etc
Ceux qui ont les moyens paient le plein prix et 25% sont subventionnés(idéalement par la coopérative elle-même mais il pourrait y avoir une contribution de l'état directement aux personnes pour leur permettre d'accéder à des places non subventionnées par la coopérative. Donc on peut y offrir des services à la carte plus élaborés payants bien sur. ce qui diminue les coûts pour l'état. En bout de ligne elle doit non seulement faire ses frais mais pouvoir mettre une réserve pour les coûts de fonctionnement et d'entretien).

44

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 8:50 PM le 19.11.2011

Ça n'empêche pas l,existence d'entreprises privées conventionnelles mais on comprend qu'au lieu de créer un système qui enrichit les banques c'est un système qui enrichit la communauté puisqu'elle réinvestira sa richesse dans le développement de d'autre services et d'autres coopératives.
Pensez 5 minutes si tout les immeubles d'une ville minière avaient été la propriété de coopérative d'habitation combien serait le coût de location de celle-ci et combien d'autres auraient été créer à partir des bénifices des premières.

45

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 8:51 PM le 19.11.2011

Les fortunes familiales ont été construite sur ce mode. Les premiers se seraient la ceinture et développaient, les suivants modernisaient et entretenaient, il y a eu rupture du mod`le de développement à cause de la dénatalité, des divorces, mais aussi du manque d'intérêt par la rel`ve potentiel ce qui faisaient que soit ça changeait de main, c'était dilapidé ou mal géré par des enfants élevé à la cuillère d'argent n'ayant pas appris à mettre les efforts nécessaires pour construire. Ici ce ne sont pas des droits qui sont transmis en héritage on doit se qualifier et travailler de manière productive pour y avoir une place et la garder.

46

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 8:53 PM le 19.11.2011

Des entreprises, des empires, des villages, des villes et des sociétésrégionales pourraient être développées sur ce modèle.Je pense au plan nord notament, on sait que ces richesse ne seront pas renouvelable, c'est pourquoi il est tr`s important d'utiliser intelligement l'exploitation des ressources de mani`re à protéger l'environnement et augmenter les profits en développant la transformation et en diversifiant l'économie régionale afin de soutenir un développement durable. On ne veut pas d'un plan nord qui videraient les ressources, détruirait l'environnement et fermerait la région après l'épuisement des ressources minières.

47

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 8:55 PM le 19.11.2011

On doit vivre comme si on était sur une ile déserte, sont territoire est limité, on doit en maintenir la qualité, mais aussi l'exploiter pour en faire un endroit viable et pour les générations. Les pays d'Europe qui sont habité depuis bien plus longtemps que les amériques malgré l'explosion démographique sont arrivés à conserver la biodiversité, limiter l'étalement urbain, développer des infrastructures de transports efficace. Ici en à peine 50ans, on a bâti et détruit des villes, détruit de vastes territoire et dilapidé des richesse, détruit une bonne parti de nos meilleures terres agricoles pour accumuler des quantité astronomique de déchets, détruire la qualité de nos lacs et rivières, avoir des infrastructures routières et un parc immobilier en très mauvaise état. Manque de planification, de contrôle et négligeance dans la qualité de construction et l,entretien.

48

Commentaire de Retraité déterminé 2010
Laissé à 8:56 PM le 19.11.2011

Je suis d`accord avec le principe, mais comment le financer sans passer par les banques ou Caisses Pop. ? Où allez-vous trouver suffisamment de petits investisseurs prêts à prendre le risque d`investir argent et temps dans une entreprise qui devra faire face à une compétition féroce ? Pour ma part, vous avez besoin de vous lever de bonne heure et avoir un excellent plan d`affaire avant de me voir investir mes maigres économies !!! Je suis certain que mon sentiment sera partagé…
Quant au financement public, oubliez ça… On a plus les moyens de s`endetter davantage… L`époque de l`État « vache à lait » est révolue ! Le système est trop lourd et trop corrompu pour réaliser quoi que ce soit de bon. Un grand ménage s`impose et tant et aussi longtemps que ce ne sera pas fait, l`État, il faut s`en détacher…R.D.2010

49

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 8:57 PM le 19.11.2011

Quand je regarde Montréal je trouve ça lamantable. C'est vraiment du pour un nouveau plan d'aménagement, exproprier et mettre a terre pelin d'édifices et y ériger des tours avec de grandes boulevards, des espaces verts, des tours agricoles, des tours d'aquacultures, des parcs industriels à la verticale, expropriation de bien des activités industrielles qui devraient se faire autour et non sur l'ile, réaménager les berges, maximiser l'utilisation de l'espace en exigeant des tours de minimum 25 étages. On peut bien regarder autour et essayer d'y introduire l'idée de densification. C'est important autour aussi, mais franchement sur l'ile c'est inconcevable de donner un permis de construction pour moins de 25 étages, des commerces en bas.

50

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 8:59 PM le 19.11.2011

Il faut construire en hauteur. Au dessus des bâtiments existant. Y aménager des serres, des terrasses, mettre des normes plus strcites en mati`re de récupération et de traitement des eaux de pluies, en mati`re de stationnement intérieurs et en maitère d'espace verts autour. Il faut faire des expropriation et des développement intégrés commercial et résidentiel. Augmenter les transports en commun et réduire l'utilisation de la voisture. Impensable que Montréal ne puissent se suffir sans l'Utilisation des autoroutes. Les autoroutes doivent servir au transports interurbains et des marchandises. On ne peut circuler au travers de Montréal sans adevoir utiliser les autoroutes. Ça n'est pas normal. C'est un moyen on le comprend pour réduire ses frais d'entretien mais ça ne fonctionne pas. Ç paralyse carrément la circultion interurbaines demarchandises et des personnes qui n'ont pas d'autres choix que de se retrouvé en otage des heures et des heures interminables.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Publicité

Liens et outils

  • Mon portefeuille
  • Les fonds
  • Symbole Marché  

    Rechercher le symbole d'une entreprise