sympatico-finances

« "Tout va très bien Madame la Marquise!" | Accueil | Le rendement de la Caisse de dépôt a été favorisé par des classes d’actifs peu accessibles à l’investisseur individuel »

La rumeur : « Le plus vieux média du monde »

La rumeur se défini comme “ l’expansion d’une information non vérifiée” provenant de sources non prouvées, laissant la place au doute et à la spéculation.

En finance, certains trouveraient que la rumeur court, parfois, “plus vite que la lumière”.
Dans un monde où les transactions boursières et financières sont extrêmement rapides et instantanées, et où certains transigent en Bourse comme s’ils jouaient dans un casino, interpréter rapidement des informations économiques et financières engendre un attrait pour nourrir la rumeur. 
En neuro-économie, le plaisir de gagner est plus grand que l’atteinte du gain .

Nourrir la rumeur ou lui attribuer une importance peut devenir un grand plaisir. pour un type d’investisseurs. 
L’investisseur transige alors en fonction de rumeurs : si la rumeur s’est avérée exacte, il gagne, et si elle était fausse, il perd.

La rumeur est dangereuse car elle est aisément manipulable. Le gonflement des titres peu liquides ou, à l’inverse, la vente à découvert sur ces titres, ont largement contribué à alimenter cette spéculation. La rumeur est quotidienne sur l’ensemble des places financières. Certains gestionnaires de portefeuille sont influencés par le “ouï-dire”. Les rumeurs de l’heure varient selon les modes.
Par exemple, les rumeurs qui entourent les dettes des États sont populaires actuellement, ce qui a contribué à provoquer des baisses dans les marchés boursiers nord-américains en 2011, et cela même si les profits des sociétés étaient en hausse d’environ 6%.

En 2002, avec le scandale d’Enron, les rumeurs couraient comme si les sociétés américaines étaient en majorité frauduleuses.
Un investisseur rationnel pourrait s’amuser à observer ces phénomènes de rumeurs, en décortiquant le vrai du faux, et réaliser des profits en agissant à contre-courant.

La théorie de l’efficience des marchés suppose “ que dans un marché suffisamment large où l’information se répand instantanément, les opérateurs rationnels réagissent correctement aux informations, ainsi le prix d’un actif financier intègre toute l’information disponible “. Rien n'est plus faux, avec l’importance qu’occupe la rumeur dans la déformation de la réalité.

Qu’en pensez-vous ?

Avis: Pour maintenir une bonne qualité d’échange, tout commentaire contenant des propos hors sujet, de la publicité, des injures, de la diffamation ou des attaques personnelles contre l’auteur ou les commentateurs risque d’être supprimé.

William André Nadeau
Gestionnaire de portefeuille
www.orientationfinance.com

 

 

Commentaires (223)

1

Commentaire de André
Laissé à 3:30 PM le 17.02.2012

Mr.Nadeau) ''le plaisir de gagner est plus grand que l'attente du gain''. Citation véridique quand je regarde la vie d'un des plus grands '' Canadien '', Maurice Richard.
En ''neuro-économie'' ; pas sur, je vais y méditer!

2

Commentaire de Philippe
Laissé à 4:22 PM le 17.02.2012

Je crois que des intervenants importants dans le marché contrôlent des machines à rumeurs pour leurrer les inexpérimentés. Cela a toujours existé et non seulement dans les affaires.

Depuis la crise financière de 2008 nous assistons à quelque chose de pire: les faux signaux. Les institutions qui ont d'immenses capitaux, incluant la Fed et les institutions financières US manipulent les bourses pour atteindre leurs objectifs. Bien sûr qu'en passant ils s'en mettent dans les poches mais le but est d'éviter l'immense crash que nous aurions dû avoir après la crise des banques US. Les banques centrales ont confié de l'argent à ces institutions avec l'ordre d'organiser un atterrisage en douceur. Cela explique la grande volatilité observée en 2011, et que depuis le début de 2012 personne ne sait si on s'en va bullish ou bearish. Les signaux indiquent une direction et les bourses vont dans l'autre, et cela change de semaine en semaine.

Les marchés boursiers sont présentement manipulés au boutte. Les américains sont chanceux que la Chine ne soit pas tout à fait prête de devenir le number 1 mondial. Ils s'en sauvent par chance, mais ils n'auront pas une deuxième chance: la Chine les attend.

En plus 2012 est une année d'élection présidentielle aux USA. Autres interventions pour peindre le tableau en rose.

3

Commentaire de Mario Bros.
Laissé à 4:29 PM le 17.02.2012

"La théorie de l’efficience des marchés suppose “ que dans un marché suffisamment large où l’information se répand instantanément, les opérateurs rationnels réagissent correctement aux informations, ainsi le prix d’un actif financier intègre toute l’information disponible “. Rien de plus faux, avec l’importance qu’occupe la rumeur qui pourrait déformer la réalité."

Je suis parfaitement d'accord avec Nadeau sur ce point.

Cela ressemble plusse à la théorie de l'insignifiance que de l'efficience.

Pourtant tout le monde sait bien que le mensonge et l'incertitude sont Maîtres en finance et en investissement. Sauf de toute évidence notre pauvre fou qui a cogité cette théorie.

Un marché boursier monastique dans lequel les curés sont investisseurs, les évesques sont les courtiers et le pape est le gestionnaire des infos venant tout droit de la Chapelle Sixteen ! Bein sur....

À quand la théorie des augmentations de salaires ?!?

4

Commentaire de Rustik
Laissé à 4:51 PM le 17.02.2012

J’adore l’article de cette semaine. L’appât du gain… les rumeurs… faire beaucoup facilement… ce sont tellement des comportements si humains!

Cela veut-il dire que les rumeurs sont strictement là pour manipuler le marché? Que les cies tentent de manipuler le marché?

Prenons un exemple, vous êtes gestionnaires de 1 milliard de dollars contenu dans un fonds mutuels. Vous avez donc 1 milliard à placer à quelque part. Vous ne pouvez pas les laisser sous le matelas, ni les encaisser, et pire, vous promettez un type de placement aux gens qui ont placé dans votre fond... que le marché monte ou descende, vous devez placer cet argent.

Vous faites quoi? Vous avez peur de vos pertes et ne voulez plus en faire… et vous jouissez à l’idée de faire des gains. Vous lisez tout ce qui vous tombe sous la main, écoutez à gauche, à droite. Vous téléphonez aux directeurs des relations aux investisseurs des cies importantes, et vous leur demandez « alors, la météo, ciel dégagé par chez-vous ou un peu de nuages » (car vous ne pouvez demander directement « vos profits seront-ils en hausses au prochain trimestre»). Et la machine a rumeurs s’emballe. Vous auriez pu résister et y aller sobrement, dire, je ferai mon rendement moyen… mais vous êtes humain, et vous voulez en faire plus… on veut tous avoir un peu plus.

N’a-t-on pas les besoins de nos moyens?

5

Commentaire de Rustik
Laissé à 5:09 PM le 17.02.2012

Des rumeurs… sur des petits titres…

Qui nous conduit à aujourd’hui…
YLO (Yellow Media) 1,300,000,000 de chiffres d’affaires… et des actions à 13¢ à cause de plusieurs radiations et d’une restructuration interne importante… Bas à cause de rumeurs de fermeture et/ou d’incapacité à se re-structurer ou titre réellement bas à son juste prix?

Qui nous conduit à demain…
AAA, une minière qui drill en Éthiopie à la recherche de potasse (et autre dérivé), les carottes semblent prometteuses, et vous apprenez que le gouvernement éthiopien va rénover une voie ferrée pour que la mine puisse voir le jour… vous achetez ou vous restez sur vos positions? Si vous avez du titre, vous vendez maintenant ou vous attendez? Allez-vous écouter la machine à rumeur?

Qui nous rappelle le passé…
Dans le milieu du desing informatique, il est entendu que Microsoft veut se mettre les pieds dans le 3D. Il possède un certain degré de liquidité pour le faire et à déjà approchée des banques pour le financement. Vous « savez » qu’elle tentera d’avaler un petit. Lequel? Vous avez entendu dire que le président de Soft Image revient d’une visite à LA… « il parait qu’il a soupé avec Bill ». Vous achetez du « Soft Image » ou vous attendez?

Il y a des rumeurs qui se terminent en désastres et d'autres en comptes de fées... Vous choisissez l'appat du gain ou la sobriété?

6

Commentaire de Philippe
Laissé à 5:54 PM le 17.02.2012

On perd notre temps en écoutant les rumeurs, et si vous y croyez c'est votre argent que vous perdrez.

Le prix d'un titre sur le marché tient compte de la nouvelle qui sortira demain, car il y a toujours quelqu'un qui sait avant les autres. Les rumeurs servent à mettre la table pour les requins.

7

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 7:15 PM le 17.02.2012

« Rumeur : le plus vieux média du monde. »
Citation de Jean-François Revel , homme de lettres, journaliste et académicien français, communiste et fasciné par l`Amérique. Il savait de quoi il parlait car c`est par «elle» qu`on a tenté par tous les moyens de détruire sa carrière et sa réputation.

« La rumeur publique est plus forte que toutes les puissances de ce monde. » de Gilles Vigneault. Un autre qui a vu «neiger»!

« Dans un monde où l'information est une arme et où elle constitue même le code de la vie, la rumeur agit comme un virus, le pire de tous car il détruit les défenses immunitaires de sa victime. » de Jacques Attali.

Et ce sera peut-être la préférée de M. Nadeau…« Les Bourses ne traduisent pas l'état des économies, mais la psychologie des investisseurs. » de Françoise Giroud, journaliste, écrivain, qui fut Secrétaire d`État à la Culture sous la présidence de Valéry Giscard d`Estaing.(fin des années `70)

Si après cela, vous êtes encore tenté d`investir selon la rumeur, consultez d`abord votre médecin. Possiblement qu`une consultation en psychiatrie serait de bon aloi. R.D.2010

8

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 7:21 PM le 17.02.2012

@ André, sur votre dernière question dans "Tout va très bien Madame la Marquise!" (comm.181), allez voir ce que je vous ai répondu (comm.182-184). Bonne lecture...R.D.2010

9

Commentaire de Pier DeBonnefoi
Laissé à 8:57 PM le 17.02.2012

Je suis d'avis que bien des gens sont prêts à courir le risque, et ce même si l'info est pure fiction. C'est comme à la loterie, d'un coup que ça serait mon tour ? Alors le coté crosseur de l'humain entre en jeu. Tant mieux quand je peux fourrer le système se dit le petit crosseur de ce bas monde. Tant pis si tout ce monde se fait avoir.

Même des infos bien nourrient ne donnent pas le résultat espéré pour X raison le marché réagit pas comme la logique ou le gros bon sens mais par appât du gain.

La confiance c'est en soi, jamais en les autres. Après tout, les investisseurs sont seuls les uns contres les autres. Qui croit encore aux fausses images qu'on se partage les bonnes infos et qu'on s'entraide entre investisseurs ?

Qui est assez con pour croire quelqu'un, Alors qu'il cour à sa perte lui-même.

Sans regret !

10

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 9:36 PM le 17.02.2012

Oh là! Sombre, sinistre et presque déprimant votre comm. 9, M. Pier! Pour ma part, celui qui investit en bourse selon la rumeur est soit comme le joueur pathologique, soit un néophyte débutant, soit un total inconscient. La rumeur, que je soupçonne fortement alimentée par les hautes sphères, c`est un «piège à con»! Vos chances de faire un bon coup sont aussi élevées qu`au LottoMax quand la cagnotte dépasse les 40 M$.
Nous en avons de belles «machines à rumeurs» institutionnalisées. Moody`s, Fitch, Standard & Poors… Dès qu`ils émettent un communiqué, la machine s`emballe. Ce sont des manipulateurs qui commandent à la spéculation. Quand on sait qui est derrière ces boîtes de cotation, on sait aussi qui veut influer sur le marché. Ce qu`on se sait pas tout de suite, c`est de quel côté sera la tendance et ce qu`on ne saura jamais, c`est combien ça leur a rapporté! Alors vouloir faire du «cross…» entre petits investisseurs, c`est le comble de l`imbécilité car personne n`est gagnant, à court comme à long terme, avec cette façon de voir les choses. Les seuls qui gagnent à ce petit jeu seront toujours les mêmes, tout en haut de la pyramide. Quand on a compris cela, on la garde sa chemise. Et puis si ça prend 6 mois pour pouvoir s`acheter les boutons de manchette, ça prendra 6 mois. Un tien vaut mieux que deux tu l`auras. C`est aussi valable en bourse, à mon avis. R.D.2010

11

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 12:48 AM le 18.02.2012

Une autre belle rumeur… Les cours d`Éthique et Culture Religieuse (ECR) sont «de l`endoctrinement par le MELS dont nos enfants seraient victimes!!!»
Occupez la salle d`audience de la Cour Suprême pour une pareille cause est une démonstration de ce que le Québec peut lui aussi, avoir ses intégristes religieux qui s`emploient à la déformation de la réalité et à une nouvelle tentative d`aller se frotter à la Constitution canadienne. En effet, l'histoire du droit nous révèle qu'il existe bel et bien un lien indéniable entre le multiculturalisme canadien et le cours ECR.

Pour comprendre l'origine de ce cours, il faut savoir que l'enseignement religieux confessionnel est soupçonné d'être inconstitutionnel depuis l'adoption non pas de la Charte québécoise, mais bien de la Charte canadienne des droits et libertés. Et, en l'absence d'une clause dérogatoire, il est officiellement inconstitutionnel depuis l'arrêt rendu par la Cour d'appel de l'Ontario dans l'affaire Re Corporation of the Canadian Civil Liberties Association et al. c. Ontario (Minister of Education), datant de 1990...Suite, partie II...RD

12

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 12:50 AM le 18.02.2012

Partie II...
Évidemment, cette cour s'est basée sur la Charte canadienne des droits et libertés pour conclure que tout enseignement religieux confessionnel est inconstitutionnel. Plus précisément, elle a invoqué l'article 2a) sur la liberté de religion et l'article 27, qui prévoit que: «Toute interprétation de la présente charte doit concorder avec l'objectif de promouvoir le maintien et la valorisation du patrimoine multiculturel des Canadiens.» En effet, on peut lire ceci, dans ce jugement, à propos de l'enseignement religieux confessionnel: «[It] amounts to violation of s. 2(a) of the Charter, especially when viewed in the light of s. 27 of the Charter.»

C'est donc en se fondant sur l'article qui constitutionnalise le multiculturalisme que la Cour d'appel de l'Ontario interprète la liberté de religion et en vient à la conclusion que les cours d'enseignement religieux confessionnel sont inconstitutionnels. Plus intéressant encore, cette cour précise que, si l'enseignement religieux non confessionnel est inconstitutionnel, en revanche l'enseignement religieux pluraliste et non confessionnel est parfaitement conforme à la liberté de religion interprétée à la lumière du multiculturalisme tel que défini dans la Constitution.
R.D.2010

13

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 1:10 AM le 18.02.2012

Le couple de parents de Drummondville devra donc revoir sa position et prendre la responsabilité de l`enseignement religieux à la maison et permettre à leurs enfants de comprendre que c`est possible, réaliste et souhaitable que ceux-ci prennent conscience que certains de leurs camarades de classe ne partagent pas leur croyance (ou celle de leurs parents) ; que c`est une chose répandue non seulement au Québec, mais un peu partout dans le monde. Leur apprendre à faire preuve d`ouverture d`esprit, de tolérance, n`est-ce pas les premiers pas à faire pour vivre en harmonie dans une société multiculturelle. Vivre et laisser vivre, ça ne leur enlève rien et qui plus est, ça devient un «must» dans une société qui donne des signes trop fréquents d`intolérance et de violence menant à l`intimidation, entre autre, que d`autres parents s`emploient à décrier et à combattre. Il est désolant de voir à quel point, au nom de la religion, on trouve des tas d`excuses pour rester encrer dans des visions faussées et dogmatiques que les facultés de théologie (UQAM, U. de Montréal, U. de Sherbrooke et U. Laval) de même que les autorités cléricales québécoises s`accordent à reconnaître comme non souhaitables et anti-évolutionistes…R.D.2010 Une autre tempête dans un verre d`eau!

14

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 8:45 AM le 18.02.2012

Voilà une autre nouvelle, en provenance d`Ottawa, qui n`est pas une rumeur...

Le gouvernement conservateur « muselle » ses propres scientifiques, financés à même les fonds fédéraux, pour qu'ils ne discutent pas de leur travail en public, selon des scientifiques canadiens. L'accusation a été lancée vendredi dans le cadre du congrès de l'American Association for the Advancement of Science, qui réunit à Vancouver des scientifiques du monde entier.
La coalition prétend que les entrevues demandées par les journalistes sont régulièrement refusées et que les scientifiques subissent des pressions politiques. « Il est plutôt clair qu'Ottawa décide si les chercheurs fédéraux peuvent parler, ce qu'ils peuvent dire et quand ils peuvent le faire », a confirmé la journaliste scientifique Margaret Munro, de l'agence de presse Postmedia News, lors du congrès.
Suite, Partie II...RD

15

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 8:45 AM le 18.02.2012

Partie II,...
La journaliste scientifique a mentionné que la couverture médiatique des recherches financées par le gouvernement a diminué dans les années suivant l'élection des conservateurs. « Nous avions un système gouvernemental très ouvert, les chercheurs pouvaient discuter librement de leurs découvertes dans les médias », a témoigné Margaret Munro. « Maintenant, le système est très fermé, alors que le gouvernement pousse parfois à l'extrême le contrôle du message et des médias », a-t-elle ajouté.
Certains chercheurs ont affirmé que ce contrôle extrême se traduit par la réduction du nombre de reportages portant sur des sujets scientifiques. Selon eux, il s'agit d'un vrai problème, puisque les citoyens n'entendent pas certaines informations qui peuvent affecter leur vie quotidienne...R.D.2010

16

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 10:06 AM le 18.02.2012

UN AUTRE EXEMPLE DU POTENTIEL DESTRUCTEUR DE LA RUMEUR!!!
La «Loi sur la protection des enfants contre les «cyberprédateurs» vise à donner davantage de pouvoirs aux forces policières et agences gouvernementales qui font de la surveillance sur l'Internet. Le Commissariat à la protection de la vie privée s`inquiète du projet de loi c-30 qui donnerait accès aux renseignements personnels sur simple soupçon ou délation, même non-fondée. Le Commissariat estime que dans l’ensemble, le projet de loi, tel qu’il a été déposé, demeure toujours préoccupant. Le bureau de la commissaire Jennifer Stoddart s’inquiète du « fait qu’il sera possible de consulter l’information associée à une adresse IP sans mandat ». Elle craint que cet élément ait « une incidence sur les citoyens respectueux de la loi »... Suite, Partie II...RD

17

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 10:07 AM le 18.02.2012

Partie II...
Les partis de l'opposition et les défenseurs de la vie privée se sont opposés à ce projet de loi, craignant que les communications numériques des citoyens soient surveillées sans leur consentement. Et Vic Toews goûte à la médecine du web. En effet, certains «citoyens», par l`entremise de Twitter, ont décidé de faire voir au Ministre fédéral de la Sécurité Publique ce que ça pourrait représenter, une invasion de la vie privée à partir de simples soupçons et sans contrôle judiciaire. Je crois que M. Toews ne l`a pas apprécié puisqu`il réclame une enquête.

Le projet de loi se prétend être une évolution dans la lutte pour la protection des enfants contre les cyberpédophiles, dans un premier temps. Mais le projet prévoit une autre mesure, qui soulève de vives inquiétudes chez les défenseurs du droit à la vie privée. Les policiers et les services de renseignement pourront accéder à une série de données sur les abonnés à l'internet soupçonnés de crimes, notamment leur nom, leur adresse et leur numéro de protocole internet, communément appelé «IP». Ils pourront cogner aux portes des fournisseurs de services et ils n'auront pas besoin du mandat d'un juge pour le faire. Les journalistes parlent d`un Big Brother à l`échelle nationale. Personnellement, j`en rajoute en affirmant que Big Brother sera sur la «coke» et complètement libre d`exercer sa paranoïa...Suite, Partie III...RD

18

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 10:10 AM le 18.02.2012

Partie III...
Je donne un exemple du genre d`abus auquel cela pourrait mener. Imaginons que vous êtes en instance de divorce. Le partage du patrimoine, la garde des enfants, tout ça est sur la table et sujet à discussions et négociations. Votre «ex» perd patience et décide d`accélérer le processus. Un petit coup de fil anonyme à la police et on vous soupçonne de posséder du matériel pornographique. Ce n`est pas fondé mais tous les ordinateurs auxquels vous avez accès seront sujets à surveillance, saisie de données sinon saisie tout court et ce sans mandat. Les policiers débarqueront à votre travail si besoin est, mais vous n`êtes toujours pas coupable de rien et blanc comme neige. Je vous assure que côté «réputation», vos collègues commenceront à trouver que la neige ressemble à de la «gadoue». Mais vous n`avez toujours rien à vous reprocher. L`avocat de votre «ex» en parlera aux autorités saisies du dossier de votre divorce, la garde des enfants deviendra un sujet sur lequel on agira en attendant les résultats de l`enquête policière et voilà! Votre divorce ne se fera plus de façon équitable… On vient de vous causer des torts irréparables sur de simples présomptions, qui plus est non-fondées…R.D.2010

19

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 10:28 AM le 18.02.2012

Les plus grands dangers face à cette situation sont le manque d`information ou plutôt, le manque d`intérêt face à l`exigence d`être bien informé, et la désinformation par les médias. Par exemple, alors que je circulais en voiture, hier, j`ai entendu un jeune animateur (- de 30 ans) de Radio X-Québec commenter la nouvelle. Dans sa grande «sagesse» (lire «naïveté»), il ne s`inquiétait pas du tout de ce projet législatif car n`ayant rien à se reprocher, disait-il. Or, par ses propos, il était facile de voir que l`individu se prononçait sur un thème qu`il n`avait pertinemment pas approfondi et que c`est sur un coup de tête que son commentaire a été diffusé à large échelle. En plus du projet de loi, il faut se méfier des «ti-clins populaires» dans leur patelin et à qui on a remis une tribune publique pour exprimer des opinions pour le moins douteuses et plus souvent qu`autrement, sans recherches préalables. Pas de formation ou très peu, plus préoccupés à aller souper au resto le soir, danser et «cruiser», ne réalisant pas la responsabilité sociale qui vient avec le statut public de leur métier… Pauvres de nous, quelle société malade!!! R.D.2010

20

Commentaire de Mario Bros.
Laissé à 11:59 AM le 18.02.2012

JOUR DE PAYE !

Un étranger arrive à l'auberge du village et met 100$ sur le comptoir. Il veut une chambre. L'aubergiste lui dit de monter et aller en choisir une. Pendant ce temps, le tenancier prend le billet et va rembourser le boucher à qui il devait 100$. Le boucher part vite régler le menuisier à qui il devait 100$. Le menuisier est avec son apprenti à qui il devait justement 100$. Il lui donne le billet. L'apprenti qui se tape de petites aventures avec la prostitué du village va rembourser la fille à qui il était en retard de 100$. Elle ne perd pas de temps et va porter le billet à l'aubergiste à qui elle devait 100$ pour l'utilisation des chambres.

L'étranger revient au bar et dit à l'aubergiste qu'il ne veut finalement plus de chambre, reprend son 100$ puis il s'en va.


Résultat:
Avec un seul billet de 100$ on a réglé pour 500$ de dettes. C'est ça le troc et la vraie monnaie d'échange ! C'est d'une simplicité désarmante !!

On a donc PAS besoin d'imprimer + d'argents pour rembourser les INTÉRÊTS sur une dette (contrairement à ce que fait la FED, par exemple... et dans bien d'autres pays aussi)

L'argent en soi ne devrait PAS profiter. Elle ne devrait que servir d'échange, à défauts de rembourser un bien par un autre bien, ou un service par un autre service.

C'est à nous de nous donner les moyens de moyenner. Ce n'est pas aux banquiers privés à nous dicter la façon de faire du troc, du business, ou le comment doit fonctionner un système monétaire. Tant qu'il y aura une pratique des taux d'intérêts reliés systématiquement à chaque prêt, Il y aura TOUJOURS un gagnant et un perdant, un riche et un pauvre, un millionnaire et un démuni. Ce système financier dans lequel nous vivons nous amènera à notre perte sans que la plupart des gens arriveront même à comprendre ce qui se passe.
.

21

Commentaire de André
Laissé à 12:31 PM le 18.02.2012

Bin oui! encore une fois; RD, fier Colonel, combattant des forces ''non- armées'' contre notre plus grand ennemis , sois le plus gros média et puissance de se monde ; la RUMEUR.
Vous etes un écrivain ''exceptionnel''.
A vos ordres MON colonel! hi! hi!

22

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 12:59 PM le 18.02.2012

ATTENTION : CECI N`EST PAS UNE RUMEUR… Suisse : saisie de faux bons du Trésor américain d'une valeur de 6000 milliards $US ($$$ 6 TRILLIONS US...)
Mise à jour le vendredi 17 février 2012 à 15 h 09 HNE, Radio-Canada avec Agence France-Presse, Reuters et Bloomberg.
La justice italienne a annoncé vendredi avoir fait saisir en Suisse des faux bons du Trésor américain d'une valeur totale de 6000 milliards de dollars dans le cadre d'une enquête sur un réseau criminel. Huit personnes ont été arrêtées en Italie dans le cadre de cette enquête, a ajouté le parquet de Potenza, dans le sud de l'Italie.
Des experts de la Réserve fédérale américaine et de l'ambassade américaine à Rome ont examiné ces titres et ont confirmé qu'ils étaient faux, une grande partie d'entre eux étant des contrefaçons d'excellente qualité. Cette enquête, commencée auprès de clans mafieux, a permis de mettre au jour un réseau international autour de ces titres avec des personnes impliquées dans de nombreux pays qui ont tenté de les placer sur le marché jusqu'en janvier.
Cette saisie de faux bons américains, même si elle est la plus importante jamais réalisée, n'est pas la première en Italie. En septembre 2009, les autorités italiennes avaient déjà saisi des faux bons du Trésor américain pour une valeur de 116 milliards de dollars trouvés dans un colis à l'aéroport de Milan-Malpensa et avaient arrêté deux Philippins impliqués dans cette affaire. Ces faux bons étaient eux aussi datés de 1934. En juin 2009, deux Japonais avaient été arrêtés à la frontière entre l'Italie et la Suisse après avoir caché de fausses obligations américaines pour une valeur totale de 134 milliards de dollars dans le double fond d'une valise... R.D.2010

23

Commentaire de André
Laissé à 1:42 PM le 18.02.2012

Test sur la ''rumeur'';.........Il appert que dans le 6000 milliards de faux Bonds américains saisie en Suisse une somme de 40 milliards serait l'argent ''perdue'' par la Caisse de dépot du Québec en 2008. L'enquete se poursuit!

24

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 2:16 PM le 18.02.2012

Quand on investie dans des entreprises coopératives a proximité, non seulement on peut savoir par le contact des gens de l'intérieur comment ça se passe et augmenter la richesse de son mileu mais on peut voir ce que certains essaient de cacher. si les propriétaire ont confiance en l,avenir et investissent dans de leur maison et les achat a longue échéances. toujours mieux de se fier a son propre jugement et d'être assez proche de ses cennes pour voir comment ils sont dépensé par les entreprises concernées.

25

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 2:35 PM le 18.02.2012

Des obligations de la RBC pourraient garder leur AAA en cas de décote de l`institution elle-même, dit Moody's «Mise à jour le vendredi 17 février 2012 à 17 h 07 HNE»

Moody's a indiqué vendredi croire que les obligations couvertes de la Banque Royale maintiendront leur cote AAA même si la cote globale de l'institution devait être abaissée. Moody's a dit croire que la Banque Royale, dans le cas d'une décote, soutiendrait son programme d'obligations couvertes en rendant disponibles des fonds additionnels suffisants pour garder la cote AAA de ces valeurs. La Banque Royale a déjà dit ne pas juger approprié qu'elle figure parmi un groupe de grandes institutions financières menacées de décote en raison de leur exposition aux marchés mondiaux de capitaux. Outre la Banque Royale, Citigroup, Bank of America, Goldman Sachs, JPMorgan Chase et Morgan Stanley se trouvent dans la liste de Moody's.
Mais qui donc a marché sur les pieds de qui d`autre pour qu`une pareille offensive se fasse? Suite, Partie II...RD

26

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 2:38 PM le 18.02.2012

Partie II...
Moody's, qui appartenait avant 2000 au groupe Dun & Bradstreet, était depuis cette date financièrement indépendante. Cependant depuis mai 2008, elle est détenue par Moody`s Corporation qui cotée en bourse, a parmi ses actionnaires, à hauteur de 13 %, le fonds d’investissement Berkshire Hathaway Inc., lui même propriété de Warren Buffet. Il y a quelque chose qui n`a pas fait l`affaire de M. Buffet… Ou désire-t-il engranger des intérêts supplémentaires (décote = hausse des taux d`emprunt) pour financer sa dernière petite fantaisie...

Warren Buffet a indiqué sa volonté de monter dans le capital de Bank of America à hauteur de 5 milliards de dollars. Un investissement qui fait planer de sérieux doutes sur ses motivations. La veille de sa décision, le président des États-Unis, Barack Obama , a appelé Warren Buffet. On peut penser qu’Obama a demandé à Warren Buffet de faire un petit geste pour stabiliser Bank of America. La montée en capital de Warren Buffet ne se fera pas sans contrepartie. Il a négocié avec la banque américaine l’acquisition de 50 000 actions préférentielles à 100 000 dollars chacune avec un dividende annuel de 6%. Grâce à ces actions préférentielles, Warren Buffet encaisserait 2 milliards de dollars. Suite, Partie III...RD

27

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 2:47 PM le 18.02.2012

Ce ne sera peut-être qu`une «rumeur», mais il y a des faits troublants. Desmarais et Power Corporation pourrait possiblement marcher dans les plate-bandes de M. Buffet...

MONTREAL, Feb. 15, 2012 /CNW Telbec/ - Power Corporation of Canada (TSX: POW) announced today that it has agreed to issue 6,000,000 Non-Cumulative First Preferred Shares, Series G (the "Series G Shares") on a bought deal basis, for gross proceeds of $150 million. The Series G Shares will be priced at $25.00 per share and will carry an annual dividend yield of 5.60%. Closing is expected on or about February 28, 2012. The issue will be underwritten by a syndicate of underwriters led by BMO Capital Markets, RBC Capital Markets and Scotiabank.

Services bancaires internationaux… Transactions de RBC Dexia…

2005 : Dexia crée avec Royal Bank of Canada une co-entreprise (ce partenariat à parts égales s’appelle RBC Dexia Services aux Investisseurs).

2006 : acquisition de 99,8 % de la banque turque Denizbank.

2009 : mise en place du plan de Transformation du Groupe Dexia, consistant en la cession de FSA, la réduction du profil de risque du groupe, l’adaptation de la base de coût et le recentrage sur les pays cœur de métier. Cession de Dexia Épargne Pension (décembre).

2010 : accord du plan de transformation par la Commission européenne (en février).

Desmarais avec Total (Alberta) et Pétrolia (Québec) dans le pétrole canadien. Warren Buffet est dans les voitures chinoises électriques possédant 10% de BYD, le géant chinois de la batterie rechargeable....R.D.2010

28

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 2:59 PM le 18.02.2012

Peu importe la forme d`entreprise qui pourra être opérée, à actionnariat standard, coopérative à travailleurs actionnaires, coopératives, etc… Si le financement est en partie dépendant d`un service bancaire, si les coûts d`exploitation sont dépendants des prix de l`énergie (contrôle externe aussi), si le coût des matières premières proviennent des marchés locaux (sous l`égide des autorités en contrôle) ou externes (encore sous contrôle étranger), on ne s`en sort pas vraiment. À moins de prendre le contrôle de notre territoire et de notre monnaie, de même que notre financement public du service de la dette. Vouloir opérer chez soi est une excellente chose et même fort louable comme effort de société. Mais c`est nettement insuffisant pour pouvoir dire que cela remettra l`économie du pays/province sur les rails… C`est mon humble avis…R.D.2010

29

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 3:04 PM le 18.02.2012

Quand on parle de plan d'ostérité chez nos voisins qui malgré qu'ils ont plus dant 'habitants que nous et habituellement font partie des riches provinces canadiennes, nous qui l'avions été mais dont l'époque semble dérénavant révolue devrions peut-^^etre commencer a se poser des questions si on peut se considérer autonome ent continu de profiter de la péréquation sans changer d'attitude face a nos choix par exemple de maintenir l'Universalité et des programmes qui assume l'irresponsabilité.

30

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 4:01 PM le 18.02.2012

« Qui réforme souvent déforme. » (Proverbe allemand)

C`est ce que M. Harper est en train de faire avec le Canada. Les protestations qui fusent de toutes parts ne semblent pas trop ébranler son agenda. L`austérité, je n`ai rien contre en autant que ce soit fait aux bons endroits. La retraite dorée des parlementaires, les salaires et retraites de la fonction publique fédérale obèse, la même chose dans les sociétés d`états et tout l`appareil paragouvernemental… On peut faire mieux avec moins de monde.

Pour le reste, les québécois comme les canadiens devront réaliser que nous devons faire des choix avant que le scénario de la Grèce ne se transpose ici. Selon l’autorité statistique grecque, le taux de suicide de la Grèce figurait parmi les plus bas de l’Union européenne entre 1990 et 2009. Depuis la crise, c`est l`escalade… Ces dernières années le taux de suicide est passé de 1 personne par jour (jusqu'en 2009) à plus de 2 par jour en moyenne en 2010. Et la tendance est à l'accélération. (40% d`augmentation, au minimum, selon plusieurs sources) Les employés d`une ligne téléphonique d'urgence pour prévenir les suicides, affirment recevoir 100 appels par jour contre 10 avant la crise. La catégorie la plus concernée ? Les hommes âgés entre 35 et 60 ans, financièrement ruinés.

Il est bien entendu, convenu de dire que dans l`éventualité où le Québec se déclare souverain, la péréquation prévue par la Constitution canadienne ne s`applique plus. Mais l`impôt fédéral «non plus». Les autres modalités feront l`objet de négociations et cette fois, le Canada devra vraiment faire ses devoirs car l`unilatéralité ne sera plus possible. Il devra y avoir de vraies concertations dans le Canada anglophone, car nous aurons cessé d`agir comme contrepoids dans la gestion du pays. Pendant longtemps, les politiciens ont pensé que le Canada sans le Québec serait ingouvernable. Mais Harper vient de changer la donne… Et je suis certain qu`il le sait mais nous croient incapables de faire le «grand saut»! Allons-nous le surprendre et déjouer ses plans! Ou on fait encore un grand bout sur nos genoux qui saignent…R.D.2010

31

Commentaire de André
Laissé à 5:56 PM le 18.02.2012

Les plus grosses fermeture et perte '' d'emplois/pensions au Canada se font içi au Québec, personne ne peu en douter.Grève de çi de ça, oui sa vas très mal.Il me semble qu'ont se fait'' arnaquer'' quelque part.Le peuple et surtout les jeunes, n'ont plus aucune confiance dans les instances gouvernementales. C'est comme si nos érables ne donnaient plus de leur eau, que le porc saigné à blanc ne nous fournie plus en ''boudin''.
Le Québec n'as plus rien à ''dégraisser'',nous sommes les plus taxée dans le Pays,
l'endroit où les salaires/bénifices de tous métier et proffessions comparées sont les plus bas.Pourquoi la fonction publique Féderale est doublement rénumérer en salaires/bénifices que celle du Québec,n'avons nous pas une monnaie commune dans se supposement pays. Quelqu'un peu-t-il m'en donner UNE seule raison?

32

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 6:58 PM le 18.02.2012

Décidément le PQ a décdé de mettre de gros efforts a envahir les blogs pour populariser l'idée de la souveraineté. Mais la répétition des la rangaine de victimisation ne prend pas avec moi. Tel un ado gâté qui ne peut assumer ses besoins qui demande une liberté pleine et entière mais ne se rend même pas compte que l'argent ne suivra pas et qu'il est non seulement pas assez mature pour assumer ses responsabilités mais il rêve que son parti sera au poubvoir pour léternité et que son paradis sera perdu au profit de la mafia. Quel manque de réalisme. Tout ça Pourquoi? Pour gagner des élections, désolé mais c'est trop cher payé perdre la stabilité et la sécurité pour l'égotrip d'un parti politique.NON MERCI.

33

Commentaire de Mario Bros.
Laissé à 7:02 PM le 18.02.2012

R.D., com.30

Il y en a passé du monde IMPORTANT à Sagard. Ce village de 140 habitants n'a rien à envier au Big Apple !

Paul Desmarais à le ''don'' (moi je dirais le pouvoir..) de se faire des amis illustres et importants. Les Jean Charest, Jean Chrétien, Juan Carlos, Lucien Bouchard, Paul Martin, Bill Clinton, Mickael Sabia, Sarah Fergusson, Nicolas Sarkozy, et les autres ... ont tous passé par Sagard à un moment ou un autre.

Le Seigneur de Sagard (Desmarais) ne compte plus les honneurs qui lui ont été adressé de part et d'autres, sans oublier la plus haute distinction française, la Grand-Croix de la légion d'honneur qu'il a reçu en main propre de Sarko... Celui-là même qui est devenu un ami intime de Desmarais lorsque celui-ci l'a ''amené'' au pouvoir en tant que chef d'État Français.

De la bouche de Sarko (lors de ses marches en forêt avec le ''Seigneur'' Desmarais) Desmarais lui a dit '' il faut que tu t'accroches, tu vas y arriver, il faut que nous bâtissions une stratégie pour toi'' Ouf ! Et on connait la suite...

Pour ceux qui ignorent encore l'influence de Desmarais, dites-vous qu'on pourrait le comparer à un Rockefeller canadien. Non seulement pour la richesse monétaire qu'il détient, mais aussi et SURTOUT pour son pouvoir. Lorsque tu as comme ami un membre de la royauté britanique et un roi d'Espagne, ce n'est pas simplement pour ''socialiser''. Il faut être con pour penser cela, cave pour l'affirmer et concave pour y croire !

Desmarais est une Élite qui brasse des affaires avec d'autres Élites mondiales. Et ce ne sera JAMAIS dans l'intérêt du peuple et de la nation ! C'est son intérêt et/ou celui de l'Élite qu'il fera passer avant celui des citoyens du pays. Évidemment il procure de l'emploi aux gens ! Trois morceaux de robots !! Mais cela n'a rien à voir avec la compassion. Pensez-vous qu'il va tondre lui-même son gazon sur une superficie de 50 km2 ?!?

34

Commentaire de Mario Bros.
Laissé à 7:02 PM le 18.02.2012

(suite)

Vous souvenez-vous du ''Dream Team'' ? Cette déléguation d'homme d'affaires qui avait été en Chine avec l'ex premier ministre de l'époque Jean Chrétien, pour aller ''chercher'' des contrats et nous faire miroiter les avantages de la mondialisation ? C'est le Seigneur de Sagard qui de toute évidence a organisé cette rencontre ''historique'' comme il est l'organisateur numéro un des relations entre le Canada et la Chine.

Mais non... rien n'est le fruit du hasard. Mulroney et Chrétien ont été deux de ses ''pantins clés'' pour la mise en oeuvre du libre-échange et de l'entrée du Canada dans l'arène de la mondialisation. Mais le Maître de jeu derrière le Canada... c'est Desmarais.

Dois-je maintenant vous rappeler ce que Desmarais à dit concernant le Québec ?!?

Desmarais qui, dès 1968, déclarait qu’il ferait tout pour empêcher le Québec d’être souverain, remet ça en déclarant maintenant:

« Si le Québec se sépare, ce sera sa fin. »
-Paul Desmarais, dans l'hebdo français Le Point

A mon avis, si les citoyens du Québec veulent se dotter d'un état souverain, et ''faire le grand saut'', ils doivent prendre conscience que celui qui mène la barraque n'est PAS Harper ni même le Fédéral. Mais non ! Ce n'est qu'un pantin dans une arène de marionnettes. Celui qui mène le pays c'est Desmarais. C'est lui le plus farouche des adversaires. Peut-on ici parler de chances ?

35

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 7:28 PM le 18.02.2012

M. Nadeau nous écrit :«La rumeur est dangereuse car elle est aisément manipulable.»
C`est pas vraiment du nouveau sous le soleil des tropiques!!!

Dans ses revendications au gouvernement, le front commun syndical de la fonction publique du Québec se base sur une donnée de l'Institut de la statistique du Québec qui soutient que la rémunération moyenne des employés de l'État accuse un retard de 8,7% sur l'ensemble des salariés au Québec. Or, c'est plutôt tout le contraire avec la plupart des métiers lorsqu'on les compare avec les salaires du secteur privé. Une analyse du Journal de Québec, avec la collaboration de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante, démontre que les salaires des employés de l'appareil gouvernemental au Québec sont 4,5% plus élevés que dans les PME de la province qui représentent 98% des employeurs.
En considérant les avantages sociaux et les régimes de retraite, les salariés de la fonction publique du Québec gagnent donc 21% de plus que dans le privé, où l'on retrouve la majorité des travailleurs du Québec. Et c'est sans compter le concept de la sécurité d'emploi. Et puis il y a la Loi sur l'administration publique. (L.R.Q., chapitre A-6.01) Difficile à faire changer, ça!!! Suite, Partie II...RD.

36

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 7:38 PM le 18.02.2012

Partie II...
“S’il est difficile d’établir des comparaisons précises, les analyses comparatives des mesures de réduction adoptées depuis dix ans autorisent deux conclusions. Premièrement, plusieurs pays importants ont adopté de telles mesures. La cible en a largement été le cœur de la bureaucratie nationale. Deuxièmement, bien que l’on ait procédé à un certain ciblage –««« la haute fonction publique au Canada»»», les postes intermédiaires (sans succès) aux États-Unis, les employés de soutien dans les réformes “Lean State” en Allemagne –, la réduction des effectifs aura été, dans la plupart des cas, un instrument plutôt grossier”. L’ampleur de la réduction des effectifs est toutefois importante. Les chiffres articulés par Donald F. Kettl (KETTL D. F. , “The Global Revolution in Public Management), par exemple, sont lourds : le programme “reinventing government” mis en place par le vice-président des États-Unis, Al Gore (Fév.2004), a permis la suppression de 272.900 emplois dans la fonction publique; 30 % des emplois de la fonction publique en Grande-Bretagne ont été éliminés sur une période de 15 ans, c’est-à-dire durant les mandats de Mme Thatcher et de M. Major; en Nouvelle-Zélande, la moitié de tous les emplois de la fonction publique ont disparu...Suite, Partie III...RD.

37

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 7:50 PM le 18.02.2012

Partie III...
Toujours soupçonnés de travailler pour leur propre compte, les fonctionnaires – acteurs égoïstes, calculateurs et opportunistes – sont susceptibles de constituer des obstacles à une mise en œuvre “pure” des politiques, notamment celles qui ont trait aux politiques économiques. En conséquence, en introduisant des mécanismes de marché au sein des organisations publiques, en mettant en concurrence les services entre eux par exemple, en poussant les fonctionnaires eux-mêmes à se comporter en véritables entrepreneurs et gestionnaires, à l’image des travailleurs du secteur privé, et en inoculant quelques incitatifs matériels et immatériels (HOOD C. , “Individualized Contracts for Top Public Servants), il est possible, selon la théorie, de diminuer les coûts d’organisation – considérés comme insupportables – et donc de produire plus avec moins de moyens. Réf. : CAIRN.INFO, Revue Internationale de Politique Comparée, Réformes administratives et gestion des ressources humaines : comparaison de la Suisse et du Canada, Auteurs : David Giauque . Daniel J. Caron (Février 2004). Je sais que cette étude commence «à dater» mais les études comparées sont rares et dispendieuses. Et de plus, on voit qu`en 2004, le Canada n`avait pas fait grand effort à comparer aux autres pays mentionnés. À ma connaissance, il n`y a pas eu de coupures draconiennes ces dernières années. C`est même tout le contraire...Suite, Partie IV...RD.

38

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 8:04 PM le 18.02.2012

Partie IV...
De 2004 à 2011, la population est passée de 31 776 075 à 34 278 406 personnes. (+ 7.3%)
La fonction publique, elle, est passée graduellement de 244 158 à 282 352 (+38 194 soit + 13.53%). Donc le double de l`augmentation de la population. Est-ce justifiable??? Et ce n`est pas tout…
Le terme gouvernement fédéral (exclu du tableau d`où j`ai tiré les premières données) comprend la fonction publique fédérale, les membres réguliers ou civils de la GRC, les membres et les réservistes des Forces canadiennes, les sociétés d'État non commerciales et d'autres organismes (comme les commissions et conseils indépendants). Au 31 mars 2011, le gouvernement fédéral comptait 425 371 employés.
Le terme secteur public fédéral (exclu du tableau lui aussi) englobe le gouvernement fédéral et les entreprises commerciales fédérales (c.-à-d. les sociétés d'État à vocation commerciale). Au 31 mars 2011, «le secteur public fédéral comptait 526 699 employés.» Ça fait du monde su le «payroll» (sic!), non? R.D.2010... Et les retraites ne sont pas incluses dans le budget, encore!!!

39

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 9:47 PM le 18.02.2012

Comm.35, @ Mario Bros….. Ce que M. Desmarais a oublié, c`est qu`il a 85 ans…Il n`est pas éternel et son empire est du type «patriarcal»… Quand le «leader» tombe, le «leadership» n`y est plus assuré. Même si ses fils s`en sortent très bien à deux, il n`y aura plus l`influence du père...
L'indépendance du Québec serait éventuellement une bonne chose si elle était entreprise par des gens raisonnables qui ne sont pas motivés (ou plutôt emportés) principalement par de vagues idéaux socialistes ou identitaires. L'économie et la réputation d'un pays ne se bâtissent pas à grands coups de réformes, révolutions, d'emportements émotifs, ni de subventions, d'actions syndicales ou de mouvements sociaux, ni même d'art gauchiste subventionné et soi-disant révolutionnaire, mais bel et bien par les succès économiques et l'impression qui se dégage des gens, de leur travail, de leur fierté, de la qualité de vie et de la culture lorsqu'on visite ce pays. Il faut changer notre mentalité et nos politiques si on veut remonter en estime sur la scène internationale et dans le monde des affaires.
Suite, Partie II...RD.

40

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 9:48 PM le 18.02.2012

Partie II,...
On est vu comme un peuple qui demande sans cesse plus de subventions ; personnellement, je ne suis pas particulièrement fier de l'image principalement gauchiste que le Québec s'est épinglée à la veste. On est perçu comme des paresseux et des chialeurs. Notre jeune élite part s'établir ailleurs quand l`occasion se présente. C'est signe de malaise et d`un manque flagrant de cohésion sociale. Car après avoir subventionné leur formation qui ne leur coûte, à eux, à peine 10% de ce que ça aurait coûté dans leur nouveau pays de prédilection (USA), nous les perdons et ce que nous avons investi en eux aussi. Le Québec est en perte de vitesse, au niveau économique, politique et social et par conséquent, au niveau de l'image. Il procure donc beaucoup moins d'opportunités que les autres régions nord-américaines. Montréal est devenu un enfer routier plutôt qu`une ville d`affaires, suite à un manque de vision et des lacunes énormes au niveau de la saine gestion. Québec tire son épingle du jeu mais au niveau «affaires», elle a peu de rayonnement hors frontières, pour l`instant. C'est très malheureux mais il vaudrait mieux se réveiller. La solution est simplement de graduellement mettre en place des politiques qui ne vont pas étouffer l'économie et qui vont à long terme (espérons-le) faire changer la mentalité mais aussi les habitudes et la productivité des Québécois. Et finalement, on pourra possiblement faire naître plus de nouvelles compagnies et de «success stories» qui, par effet d`entraînement, feront boule de neige...R.D.2010

41

Commentaire de André
Laissé à 8:39 AM le 19.02.2012

L' État(gouvernement) est une évolution utile de la civilisation; il représente le
''Gain Net'' que la société a retirer des ravages et souffrances de la guerre.... Bien que la démocratie soit un ''idéal'',elle est un produit de la civilisation et non de l'évolution.
UN des dangers de la ''démocratie''; l'obéissance servile à l'opinion publique;... la
majorité N'AS PAS pas toujours raison........Paroles d'UN extra-terrestre.

42

Commentaire de André
Laissé à 10:07 AM le 19.02.2012

Le Québec se doit de rester DISTINCT.
CIVILISATION;Un fait humain collectif.Toute société(nation)humaine en tant que telle,c'est a dire où l'homme et la femme dépasse la simple vie végétative et animale,a des manières d'etre et de vivre qui lui SONT propres: us et coutumes ,moeurs,genre de vie ,cérémonies,rites,mythes,jeux(surtout le hockey), institutions techniques ect .En se sens,il y as autant de ''civilisations'' qu'il y as de groupes sociaux concrets DISTINCT
dans l'espace et le temps.Cependant,lorsqu'une civilisation en IMITE une autre, elle reconnait par là son INFÉRIORITÉ. Paroles de : dictionnaire encyclopédique Quillet.

43

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 10:18 AM le 19.02.2012

Je ne veux plus d’un gouvernement qui donne aux employés de l’état et aux syndicats le pouvoir de controler le gouvernement et les impots. Je ne veux pas non plus d’un gouvernement qui donne aux entreprises multinationales et aux actionnaires le pouvoir de controler le gouvernement et les impots. je ne veux pas d’un gouvernemaman qui décide et prend les responsabilités des ciotoyens et brime leur créativité et leur entrepreneurship en voulant que tout le monde peut importe leurs efforts aient les memes droits.
Je veux d’un gouvernement qui nationalise nos ressources, interdise leur exportation brut, qu’il développe des infrastructures durable de transports, des cités autosuffisantes, qu’il participe aux développement de l’économie en imposant des lois qui protège notre économie et assure notre sécurité en lttant contre le crime

44

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 10:19 AM le 19.02.2012

Une équilibre devrait être PIB et emplois 60% coopératives, 20% fonctionnaires incluant les société d’états et 20% entreprises privées non coopératives. L’Équilibre c’est de ne pas mettre tout ses oeufs dans le même panier y compris le pouvoir politique en donnant aux citoyens le droits de voter sur toutes les décisions prises en chambres via le web 35% de poids, 50% (divisé entre les partis élus) et 15% autres représentants d’entreprises. On répartie le pouvoir et peut obtenir une meilleure équilibre des véritables enjeux. Il va s’en dire que je parle de coopératives de travailleurs non-syndiqués propriétaires et que les fonctionnaires doivent produits des profits et contribuer au PIB pour 20%

45

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 10:20 AM le 19.02.2012

Le fait qu’on remttre en cause la construction de l’amphithéatre démontre que le lobby pour l’obstruction d’un amphithéatre même s’il représente tr`s peu de citoyens est fortement soutenu financièrement. On en a assez vu. On comprend la pussiance de ce lobby mais la population ne c`dera pas devant la pression des intérêts financiers opposés. On aura un amphithéatre a Québec tant qu’à moi ça serait un pont haibté mégagare de TGV-MONORAIL, un grand complexe immobilier ou on aurait des condo-hotels, l’amphithéatre, un casino, une salle de spectacles, un anneau de glaces, centre d,achat, bureau, des condos, des logements coopératifs (1000 unités minimum), institutionnel, industriels propres, tours d’aquacultures et agricoles, un héliport, aéroport international, ports et entrepôts majeures et des marinas et une centrale marémotrice. Une grande anneau sur le fleuve avec des passages pour la navigations, des marinas intérieures et extérieurs.

46

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 10:21 AM le 19.02.2012

Cette gare sera la gare centrale du Québec, le grand carrefour par lequel transiteront les TGV, les MONORAIL et les autoroutes du Québec(qui relieront les régions du Québec mais aussi les avec les autres provinces et états. Le complexe immobilier comportera de grand balcons et des passerelles vers une gigantesque scène flottante intérieurs. Évidement il y aura de nombreux partenaires individuels, coporatifs et gouvernementaux. Le projet du sciècle. Finalement on reliera les régions du Québec, avec le ROC et les États d’une manière efficace qui propulsera le développement des ressources, leurs transformations ici dans toutes les régions mais accessible autant à la main d’ouvres qu’aux marchés. Autrement dit une super cité autosuffisante connectée. Un projet TOD porteur du développement du Québec. Alors une équipe de hockey la question ne se pose même pas, c’est une évidence, (éventuellement une a Gatineau, une a Chicoutimi, une a Rimouski, Fermont et Gaspé). Amenez-en des projets, quand la distance n’a plus d’importance tout devient possible.

47

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 10:59 AM le 19.02.2012

Une variable importante mais qui n’est jamais pris en compte dans la productivité et les performances économiques du québec est le transport. Il est essenteil d’avoir des infrastructures de transports efficaces et rapides pour pouvoir être productif et facilité les déplacements de la main d’oeuvre mais aussi des biens. On fait les autruches, mais c’est un handicap réal a notre compétivité et a notre développement économique

48

Commentaire de lagentefeminine
Laissé à 11:03 AM le 19.02.2012

quand les déplacement pour se rendre au travail et vaquer a ses obligations familiales sont long, stressant, dans un milieu pollué, couteux et très limitatif dans le territoire ou on peut circuler pour offrir notre main d'ouvre, nos services, circuler nos biens on limite et bloc notre développement.

49

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 11:04 AM le 19.02.2012

Comm.41, @André… Toute civilisation digne de ce nom (i.e. qui a duré dans le temps) s`est doté d`une forme ou d`une autre, de «hiérarchie». Les nations dites civilisées se sont prévalues de la forme «gouvernement» car ceux qui représentent le peuple devaient être élus. C`est la forme la plus «démocratique» même si on doit reconnaître qu`il y a parfois des ratés. Bien sûr, «où il y a de l`homme, il y a de l`«hommerie»! Dans certaines sociétés, il y a eu des dérives que ce soit sous la forme «monarchique», «dictatoriale», «idéologique» ou «religieuse».
Certaines ont été bénéfiques pendant un temps mais avec la tendance naturelle à s`accrocher au pouvoir, la plupart ont fini par nuire à la société qu`ils devaient administrer.
C`est pourquoi de nouvelles règles, qui suivent l`Évolution naturelle des temps, doivent être considérées et mises en application afin de limiter les possibilités de dérive… C`est le cas des administrations Harper, Charest, Tremblay et plus loin de chez nous, celles des pays arabes, nord-coréens, mexicain, colombien, et c….L`opinion publique est malléable par les paroles, les promesses, les médias et le «confort» mais rarement par les gestes ou les actions. Vouloir avoir du changement, c`est une chose, mais être prêts aux changements que l`on exige, c`en est une autre. Ça exige de consentir à sortir de sa «zone de confort» et à envisager une adaptation aux changements revendiqués. Les exemples les plus extrêmes de ce que j`avance, sont la révolution cubaine, la Guerre de Corée, le «printemps arabe», le démantèlement de l`ex-URSS et plus près, (géographiquement et non chronologiquement) la Guerre de Sécession...Suite, Partie II...RD

50

Commentaire de Retraité Déterminé 2010
Laissé à 11:05 AM le 19.02.2012

Partie II,...
Le Québec et, par conséquent le Canada, ne sont pas obligés d`attendre la version extrême. C`est une question de temps. Car plus la frustration grandit, plus elle se transforme en exaspération et là, tous les excès sont possibles. Allons-nous nous réveiller avant d`être exaspérés? Ça, c`est un questionnement qui s`impose. Tant que nous serons dans notre «petit confort», il y a peu de chance. Mais M. Harper est en train de «miner ce confort» par ses réformes extrémistes et rétrogrades qui ostracisent la province (Québec). Et l`insatisfaction grandit, grandit, grandit. Allons-nous attendre d`être au point de non-retour pour réagir?
La mondialisation a amené des changements plus rapides et plus importants que ce à quoi nous étions préparés. Avec l`«ère des télécommunications et de la technologie», l`expression d`un monde à «économie globale» prend tout son sens. Est-ce à dire qu`il est impossible de faire marche-arrière? Oui, dans une certaine mesure et non, dans une autre mesure. Tout est question d`adaptation, d`ajustements et de changements.
Les plus influents des grands «bonzes», architectes des accords de libre-échange et de la mondialisation ne sont pas éternels, comme je le faisais remarquer à Mario B.
Desmarais, 85 ans. Buffet, bientôt 82. Gates, bientôt 57. Rockefeller, 97 ans dans 4 mois. Et une grande partie de leurs influences et idéologies les suivront dans leur tombe. Bien entendu, d`autres prendront leurs places mais… Si nous ne sommes pas fatalistes, cela pourrait être vu comme une opportunité de leur faire voir à l`avance que nous ne désirons pas suivre la même voie. Nous aurons à faire ce que tout animal fait, en ce monde, «marquer notre territoire». R.D.2010

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Publicité

Liens et outils

  • Mon portefeuille
  • Les fonds
  • Symbole Marché  

    Rechercher le symbole d'une entreprise